5 destinations écolo en France

L’île d’Oléron

oleronEn Charente-Maritime, au large des côtes atlantiques, trône Oléron. Sur cette île, surnommée « La lumineuse » en raison de son fort taux d’ensoleillement à l’année, l’authenticité est omniprésente : les routes, étroites et accidentées, sont plus favorables aux vélos qu’aux voitures, la nature est sauvage et les ports de pêche sont lieux de vie.

Pour passer de la mer à la forêt, il n’y a qu’un coup de pédales à donner. Les nombreuses pistes cyclables du bord mer emmènent les sportifs jusque dans les bois, autre symbole de l’aspect sauvage de l’île. Mais cette forêt, qui a vu le jour au début du XIX ème siècle, a avant tout vocation à protéger les habitations menacées par le sable et l’érosion marine.

oleron véloUn scénario que l’on imagine encore peu en Oléron où la mer est partout, jusque dans les assiettes. Soles, langoustines, céteaux (espèce locale), encornets, crabes… Difficile de ne pas en pincer pour ces produits de la mer que l’on accompagne sans peine d’un vin local (Oléron compte une douzaine de viticulteurs).

Un hébergement écolo ? Pensez au Best Western Hôtel Les Cleunes, premier hôtel de l’île à avoir obtenu l’Ecolabel Européen, qui garantit des services dans le respect de l’environnement. Par exemple, des poubelles de tri sélectif ont été installées dans les couloirs, des distributeurs automatiques de savon et shampooing remplacent les contenants individuels dans les salles de bain, et le petit-déjeuner privilégie les produits en vrac, locaux et sans gluten.

Plus de renseignements sur www.hotel-les-cleunes.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone