Des troubles du comportement… pas si bêtes

Un chien qui se lèche les pattes, une chatte qui urine dans le salon… Un animal malade, ou dont le comportement devient inhabituel, a quelque chose à dire, à vous dire.

Ainsi, Jumbe, petit caniche qui mène une vie apparemment paisible. Mais ses troubles permettront d’identifier la terreur qu’il ressent, liée à la menace de son territoire. Le danger vient d’une personne du voisinage. Isabelle, sa maîtresse, réalise alors combien, elle aussi, vit dans une insécurité permanente. Nos animaux nous révèlent des situations problématiques. Mais un chien ne s’exprime pas comme un cheval. Chaque espèce animale a ses modes et ses codes de vie, d’expression et de communication. Il s’agit donc de décrypter leur propre langage, afin d’éviter la tentation de l’anthropocentrisme (2) et de l’anthropomorphisme (3). L’animal perçoit également souvent les déséquilibres avant les humains. Ainsi, Poly, poney shetland, qui refuse de sauter les obstacles. Lors de la consultation, on comprend sa difficulté à assimiler les consignes. Et Paul, son petit cavalier, annonce que lui non plus ne saisit pas ce que l’institutrice lui demande à l’école. Son père et sa mère prennent alors conscience des raisons de son comportement récent à la maison. Poly a été, ici, le porte-parole de Paul et lui a permis de renouer le dialogue avec ses parents.

 

 

(2) Anthropocentrisme : mot d’origine grecque, composé d’anthropos (homme) et de centros (centre). Il définit une tendance de l’homme à se considérer comme le centre du monde et à croire que l’ensemble de l’univers agit en fonction de lui.

(3) Anthropomorphisme : mot d’origine grecque, composé d’anthropos (homme) et de morphé (forme). Il recouvre une tendance actuelle de l’être humain à attribuer ses propres caractéristiques aux autres, aux animaux, aux objets, voire aux idées.

Cet article est extrait du numéro d’été de NEOPLANETE.

 

Découvrez la chronique de Marie-Christine Favé : « Que faire quand il fait un froid de canard ? »

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Marie-Christine Favé

Vétérinaire, Marie-Christine Favé accompagne depuis plus de 15 années les éleveurs et particuliers à construire l’équilibre comportemental et la santé de leurs Animaux de ferme et de compagnie, et clarifier la relation entre l’homme et les animaux.