Des protections intimes qui détectent grossesse et maladies

Développées par un médecin colombien, ces nouvelles serviettes hygiéniques sont destinées en priorité aux femmes appartenant à des communautés marginalisées. Des substances actives intégrées au matériau absorbant changent de couleur selon l’état de santé.

serviette hygieniqueUne nouvelle arme contre les infections ?

Baptisées Top Smart, les serviettes mises au point par Alejandro Vargas ne sont plus seulement des articles d’hygiène féminine, mais de véritables outils de diagnostic médical.

Après trois années de recherche, ce docteur colombien a réussi à mettre au point un produit intelligent, capable de détecter la grossesse et des maladies comme le diabète. Son principe de fonctionnement est extrêmement simple, comme l’explique l’inventeur : « Les serviettes contiennent des composés biochimiques et biotechnologiques qui leur permettent de changer de couleur lorsque l’urine ou le flux vaginal contient des hormones gonadotrophiques chorioniques (l’hormone annonçant la grossesse) ou des niveaux élevés de glucose. »

Alejandro Vargas ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il aimerait maintenant développer des serviettes capables de détecter les maladies sexuellement transmissibles comme la syphilis, l’hépatite B et le VIH, ainsi que les infections urinaires, vaginales, et les problèmes d’anémie.

Il rappelle qu’en Colombie, près de 35% des femmes montrent des signes d’anémie et que les serviettes intelligentes leur permettraient de savoir chaque mois si elles souffrent de cette affection.

 

En page suivante : L’immense majorité des consommatrices de serviettes vivent dans des pays développés, mais elles sont de plus en plus utilisées dans les nations émergentes.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone