Des poules en ville

©bressybreizh.flickrC’est une nouvelle mode qui vient tout droit des Etats-Unis et qui séduit de plus en plus de citadins : l’adoption d’une poule comme animal de compagnie.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/03/La-poule-nouvel-animal-de-compagnie-124127461.mp3|titles=La-poule-nouvel-animal-de-compagnie]

Le site Rue89 constatait récemment qu’en 2012, les magasins Truffaut ont vendu 30 000 cocottes, soit 57% de ventes en plus par rapport à 2011. Cette nouvelle tendance s’explique pour plusieurs raisons. Rien de mieux pour le moral que d’avoir des animaux et un peu de nature chez soi. Mais surtout, la poule vous donne des œufs frais tous les jours. Vous l’achetez en moyenne 15€, elle est donc vite rentabilisée puisque une boîte de 6 œufs coûte environ 2€. Mais le principal intérêt, c’est la réduction des déchets car le gallinacé est un composteur sur pattes. Pain rassis, épluchures, bouts de gras, coquilles de crustacés… il peut picorer jusqu’à 150 kg de déchets par an. Un peu de grains, de paille, un poulailler, l’animal n’est pas compliqué.  Même sur une terrasse d’appartement, la poule sera heureuse.

Les collectivités s’y mettent©pixabay

Elles y voient un bon moyen de réduire le poids des poubelles. Par exemple, Besançon vient d’organiser l’opération « Des poules pour réduire mes déchets ». On a aidé 15 familles à  fabriquer un poulailler en matériaux récupérés, on leur a tout expliqué et on leur a offert 2 poules. Durée du test : 3 mois durant lesquels on vient peser leurs poubelles chaque semaine. Au bout des trois mois, on fera le bilan qui sera certainement positif. D’autres municipalités s’y mettent : une opération similaire a débuté mi-février dans 3 départements d’Ile-de-France, les 91, 94 et 77, avec 30 familles. Vous imaginez toutes les mairies de France nous offrant des gallinacés ?

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée le lundi 25 mars 2013 sur Europe1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.