Des oursins pour la planète

Un médecin britannique, Lidija Siller vient de faire une découverte fortuite et révolutionnaire : les oursins sont des armes contre le réchauffement climatique.

©nouvelle-caledonie.comL’histoire se résume en un mot : sérendipité. Alors qu’elle étudiait depuis quelques mois la technique des oursins pour fabriquer leur exosquelette à partir de gaz carbonique, ce docteur de l’Université de Newcastle (UK) trouve à la surface des os une forte concentration de nickel. Elle décide de prélever le nickel puis de le plonger dans un bain d’acide carbonique. Le résultat est fulgurant : ce mélange absorbe le gaz carbonique dans l’air puis le transforme en carbonate c’est-à-dire en craie. Conclusion : le nickel s’avérerait capable d’absorber ce fameux CO2 qui pollue la planète et nos organismes.

Une découverte économique

En plus d’être simple et efficace, cette technique d’absorption du CO2 est peu couteuse. En ces temps de crise, la précision est capitale. Le Point explique  d’ailleurs que la chercheuse est déjà en train d’inventer une sorte de piège à carbone qu’on installerait à la sortie des pots d’échappement de nos voitures ou au sommet des cheminées d’usine et de centrales thermiques.

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2013/02/Les-oursins-contre-le-rechauffement-climatique-124077667.mp3|titles=Les-oursins-contre-le-rechauffement-climatique]

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée le lundi 11 février 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.