Ours : des cibles pour des concours de chiens de chasse

Sans titreUne enquête de One Voice et de Baltic Animal Care révèle des pratiques russes dignes du Moyen-Age pour évaluer l’aptitude des chiens pour la chasse. Avec le soutien officiel d’associations d’élevages canins et de clubs de chasse, des ours sont capturés puis attachés pour subir les attaques des chiens. 

La Russie est une nouvelle fois au centre des débats. Après le non-respect des droits de l’Homme sur les chantiers des JO d’hiver de Sotchi et la loi anti-gay votée dans le pays de l’ex-URSS, c’est désormais les droits des animaux qui sont bafoués.

One Voice et Baltic Animal Care ont visité quatre camps d’entraînement de chiens de chasse dans quatre régions différentes de Russie. Le constat reste le même : la souffrance animale est présente. Attachés à des poulies, des ours bruns (pourtant emblème national du pays et mascotte des JO d’hiver de Sotchi 2014), des blaireaux, des renards, des martres et des chiens viverrins subissent les attaques de chiens de chasse. Des Laikas, Barzois et autres Teckels participent à la torture de leur maître dans le seul but d’obtenir la meilleure note possible (sur 100) lors de leur évaluation d’aptitude à la chasse.

Les épreuves – basées sur le pistage, les aboiements, l’agressivité et le courage – permettent d’obtenir leur pedigree et une qualification pour des compétitions régionales, nationales, continentales et mondiales. L’agressivité y est même récompensée ! Le chien obtiendra une bonne note si les morsures aux jarrets, talons et postérieur sont profondes… Mais si il bat en retraite ou ne mord pas assez fort, le chien perdra des points !

Sans titre 2L’animal en captivité et blessé resservira le lendemain pour de nouvelles attaques, toujours attaché à la poulie ou alors remis dans une cage minuscule jonchée d’excréments et de boue. Ces tests d’une dizaine de minutes coûte entre 200 et 400 roubles (entre 5 et 10€).

La Russie est désormais en total décalage avec la communauté internationale qui prône la connaissance, la protection de la faune sauvage et du bien-être animal.

 

Néoplanete vous invite à découvrir l’horreur subie par les animaux sauvages dans les centres d’entrainement russes grâce aux images de One Voice via ce lien : http://www.one-voice.fr/loisirs-et-compagnie-sans-violence/tests-des-chiens-de-chasse-sur-les-ours-en-russie/

N’hésitez pas à vous mobiliser en écrivant au Président Poutine et à l’ambassadeur de Russie :
M. Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France
40-50 bd. Lannes,
75116 Paris
e-mail: ambrusfrance@mid.ru

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Suite à l'obtention de son DUT dans le commerce en 2008, il prend une année sabbatique qui l’emmène sur les routes des Etats-Unis, de l'Angleterre et de l'Italie. Après une courte carrière dans le commerce il décide de changer de voie et entame des études de journalisme radio à Paris.