Des objets « zéro déchets », ça existe !

Qui n’a pas rêvé un jour de pouvoir transformer en nourriture son classeur, ses livres, son bureau… Joli rêve, non ? Certes, on n’est pas encore dans l’univers de Charlie et la Chocolaterie, mais des initiatives originales commencent à voir le jour. Comme porter des bijoux en sucre ou revêtir son sol d’une moquette biodégradable.

© 2009 MoCo Loco

Une moquette qui se mange… ou presque !

Cette idée nous vient tout droit des Pays-Bas. Son concepteur, l’entreprise Desso, est spécialisée dans la fabrication de moquettes durables et résistantes. Cette société applique depuis 2008 le concept  « Cradle to cradle » (du berceau vers le berceau), qui prend en compte tout le cycle de vie du produit. Cet engagement repose sur un partenariat signé avec l’agence EPEA (Agence pour l’encouragement à la protection de l’environnement), basée à Hambourg,  afin de fixer des objectifs ambitieux allant au-delà du concept de développement durable.

La moquette inventée doit donc respecter des principes de non toxicité, être biodégradable ou intégralement recyclable afin de fournir les matières premières nécessaires à la production de nouvelles marchandises. A l’avenir, la fabrication et la transformation doivent être réalisées entièrement à partir des énergies renouvelables. Quant au recyclage,  l’entreprise va prendre l’initiative de se rendre chez les particuliers pour récupérer les tapis usagés. Sauf pour ceux qui l’auraient déjà mangé, bien entendu !

www.desso.com/Desso/home/fr-

Des bijoux sucrés, miam-miam!

A l’origine de cette inspiration, une designer hollandaise, Greetje Van Helmond. Cette artiste formée à la Royal School of Art de Londres réalise des colliers, bagues, pendentifs à partir du principe de cristallisation. Elle dissout le sucre dans de l’eau chaude, laisse refroidir, les cristaux prennent forme. Dans le cas de Greetje Van Helmond, son procédé consiste à placer des ficelles dans l’eau pour lier les cristaux entre eux. D’une blancheur égale à de l’or blanc, elle obtient des sucres sculptés, utiles pour réaliser des parures de toute beauté. Le seul défaut des bijoux : leur durée de vie. Un art éphémère mais tellement séduisant.

www.greetjevanhelmond.com

© 2009 MoCo Loco

 

Un banc à partir de feuilles d’arbre

Ce concept doit mettre en valeur les trésors insoupçonnés de notre environnement. Le principe est simple : le designer Jurgen Bey collecte tous les déchets de jardin,  les compresse et les moule par extrusion à haute pression, afin d’obtenir un banc fait d’herbe séchée, de feuilles mortes …Un banc qui se décompose tout seul et qui s’incorpore magnifiquement dans la nature. Seul bémol : le confort est rudimentaire !

www.jurgenbey.nl/flash.html

© 2009 MoCo Loco

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone