Des huiles vraiment essentielles

CitronEn cuisine

Attention à ne jamais les faire cuire ; elles doivent être ajoutées en fin de cuisson seulement et sont également solubles dans les huiles grasses, leur meilleur solvant. C’est ainsi qu’une simple huile d’olive se verra bonifier d’une petit goute d’huile essentielle de basilic.

Des huiles à prendre avec des pincettes

Bien qu’elles se soient écoulées en France à plus de 5 millions de flacons, en 2013, les huiles essentielles, très fortement dosées en principes actifs, peuvent être potentiellement toxiques.
Ne s’invente pas expert en huiles essentielles qui veut !
Jamais pures : elles doivent toujours être consommées sur un sucre, avec du miel, du pain, un comprimé neutre ou une base neutre en tisane. Elles ne doivent pas non plus être appliquées dans les yeux ou sur les paupières, ni sur les muqueuses et sont généralement déconseillées à même la peau, sans avoir été diluées dans une huile végétale ou une base pour le bain.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERADe nombreuses contre-indications

Surtout chez les diabétiques, les personnes en état dépressif, les femmes enceintes, les enfants et les épileptiques qui doivent prendre conseil auprès de leur médecin ou d’un pharmacien formé.

Tout comme certains médicaments, les huiles essentielles ont elles aussi leur liste rouge. Certaines sont interdites en vente libre, car très toxiques, voire mortelles. La pharmacienne Françoise Couic-Marinier, nous explique : «pour savoir si on est face à quelqu’un de qualifi é, demandez de l’huile essentielle de lavande. Si le pharmacien revient sans vous demandez si vous voulez une lavande officinal ou aspic, c’est qu’il y a un problème ».

La moindre goutte, bien que vendue en pharmacie et non contreindiquée, peut s’avérer dangereuse, tout comme les essences à base d’agrumes, photosensibles, qui peuvent vous brûler sous le soleil.

100% Pure et biologique

C’est le gage de qualité d’une huile essentielle.
On ne fait pas un « retour aux produits naturels » pour tomber dans la consommation de produits dont la culture n’est pas certifiée bio. Attention aux huiles synthétiques ou reconstituées, souvent utilisées en parfumerie, qui n’ont pas les propriétés des huiles essentielles authentiques. Les falsifi cations sont nombreuses, notamment pour les huiles essentielles de rose, de jasmin ou de niaouli. Ainsi, il est important de veiller à certaines indications obligatoires sur les flacons, comme le nom botanique latin de la plante utilisée, sa provenance, l’organe utilisé ainsi que sa date limite de consommation.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après des études de journalisme à Paris et Dublin, Julie s'est lancée comme correspondante pour des sites d'informations québécois, couvrant l'actualité française. En 2013, elle revient sur les bancs de Néoplanète, qu'elle avait déjà arpentés quelques années plus tôt. En parallèle, elle cultive son blog, consacré au voyage.