Des dessous asymétriques pour redonner l’équilibre aux femmes

CASSANDRA - 2P Traingle vichy NB - Garance ParisLe Salon international de la  lingerie se tient ce weekend à Paris et c’est l’occasion d’aborder un sujet délicat.

 

S-adapter-aux-seins-de-chacune-124458217

 

Version écrite de la chronique

 Ce grand rendez-vous de la guêpière et du slip qui fait frétiller tout le monde met l’accent cette année sur un sujet tabou car trois exposants proposent des dessous asymétriques, c’est-à-dire adaptés à celles ayant subi une opération du sein suite à un cancer. Par exemple des soutien-gorge ou des maillots de bain dotés de poches permettant d’y glisser une prothèse externe. Pour qu’Angelina Jolie ne soit pas la seule à rester glamour après une ablation des seins.

 C’est un problème qui, hélas, concerne un grand nombre de femmes.

Une femme sur huit est touchée par ce cancer. On pense qu’elles retrouvent toutes, ensuite, des seins normaux grâce à des prothèses, pourtant certaines y renoncent car cela nécessite trois ou quatre nouvelles interventions chirurgicales très lourdes. D’autres encore n’y ont pas droit car les muscles de leur poitrine, sur lesquels les prothèses viennent s’attacher, sont trop abîmés. Les trois marques présentent au Salon, Garance, Amoena, et Anita Care, jouent donc un rôle crucial dans la préservation de leur féminité.

En public, mais surtout dans leur intimité !

En effet car après avoir vécu l’enfer du cancer, elles doivent affronter un problème d’image d’elles-mêmes. La créatrice de Garance, Cécile Pasquinelli Vu-Hong, elle-même touchée par le cancer du sein, a voulu aider ces femmes à se sentir belles dans leur corps, seules devant le miroir ou avec l’homme qu’elles aiment avec qui elles peuvent porter une jolie combinaison sexy. Et on sait bien que lorsque l’on se sent mieux dans son corps, on se sent mieux dans sa tête ! Ne reste plus maintenant que ces sous-vêtements, comme les prothèses, soient pris en charge par la Sécurité sociale.

La chronique « Bonne Nouvelle» de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 24 janvier 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.