Des chats pour soigner l’obésité humaine?

Calico_cat_-_Phoebe - WIKIMEDIAUn chat, c’est tout doux et tout mignon…  et en plus ça soigne les humains ! Après les bienfaits reconnus de la ronron thérapie, voici que des chercheurs de l’Université de Californie à San Francisco expliquent que les chats calico pourraient aider à soigner l’obésité.

A la fois orange, noir et blanc, les chats tricolores pourraient régler l’obésité chez les hommes sans même bouger le bout de la queue, information dévoilée en février dernier au cours de la 58e Réunion Annuelle de la Biophysical Society à San Francisco. Elizabeth Smith de l’Université de Californie de la ville et ses collègues ont découvert que cette structure unique de chromosomes était la clé du remède pour les problèmes de poids chez l’humain. Il faut savoir que la plupart des chats calico sont des femelles. Leur gène de couleur orange se trouve sur l’un de leurs chromosomes X, et le noir se retrouve sur l’autre. De ce fait, si l’un de ces X est silencieux, la robe patchwork est créé.

« Découvrir comment seul l’un des chromosomes X est désactivé permettrait d’expliquer le processus de contrôle épigénétique, ce qui voudrait dire que les changements dans l’activité des gènes peut être héréditaire sans changer le code ADN », a expliqué Elizabeth Smith. « Ceci pourrait aider à répondre à d’autres questions comme si, et comment, des traits comme l’obésité peuvent être passé de génération en génération. ». La distribution de graisses corporelles est associée au chromosome X, tout comme de nombreuses autres maladies (cancer du sein, hémophilie, conditions intersexuées…).

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Venue tout droit des États-Unis, Charlotte est rentrée en France pour faire ses études de journalisme à l'ISCPA - Paris. Après une première expérience de journalisme culture dans le Web, elle se tourne vers l'environnement et les animaux avec Néoplanète.