Défilés de mode éthique : Ylan Anoufa,Sakina M´Sa et Jean Doucet

La semaine de la haute couture vient de s’achever à Paris. L’occasion de découvrir de nouvelles collections de mode éthique. Par Yolaine de la Bigne et Fabienne Broucaret.

La nouvelle collection d’Ylan Anoufa

Drôle de défilé de mode que celui d’Ylan Anoufa ! Dans une galerie d’art où l’on avait installé des chaises un peu partout sur deux étages et où les mannequins surgissaient d’un escalier pour repartir par l’ascenseur. Un défilé joyeux, à l’image de ce jeune créateur parisien qui s’est spécialisé dans le recyclage. Robes, blousons, même la robe de mariée ont été créés avec des chutes de tissus récupérées dans de grandes maisons de couture, des plumes ou des capsules collées ou soudées sur les vêtements, des ganses de sacs réutilisées en bustiers….

Toutes les matières sont 100% recyclées et les vêtements sont fabriqués en France dans ses ateliers à Paris. Très impliqué dans le développement durable, Ylan Anoufa rêve que ses créations influencent ses contemporains et les incitent à changer leurs modes de vie. « Notre société de consommation est irresponsable dans ses actes et dans sa façon de voir le monde : elle détruit son environnement un peu plus chaque jour. Les gens ne pensent qu’à consommer, à être les plus beaux. Mais peu mettent la main à la pâte » déplore-t-il.

Ecoutez l’interview d’Ylan Anoufa sur la webradio NEOPLANETE











Plus d’infos : www.anoufa.com

La collection « Serial Frenesie » de Sakina M´Sa

Les vêtements sont structurés et aérien, organza nuage,  jupe ultra courte pour égayer les jambes. La femme de cette saison est Bohême responsable. Elle pique la veste de son mec. Retourne à l’usine et porte un bleu, détourne un bleu de travail ici ultra chic. La silhouette est celle d’un clown urbain Bohême. Le défilé est orchestré en directe par les P.O.U.F petite organisation ultra féminine ! Cette collection  intègre un thermomètre social où la femme est : fragile, forte, aérienne, drôle, décalée, moderne punk et poétesse dandy.

Qui est Sakina M’sa ? Diplômée de l’Institut Supérieur de Mode de Marseille, Sakina M’sa présente ses collections depuis plusieurs années. Ennemie par définition de toute standardisation, Sakina M’sa assemble ce qui ne se ressemble pas. Elle pourfend les conventions et les diktats esthétiques, mais récupère sagement toutes ses matières premières. La désobéissance lui tient lieu de vertu, mais elle respecte et conserve les traditions et les rites qui affleurent dans ses improbables mélanges.

Depuis 1998, elle anime des ateliers de médiation culturelle dans les quartiers autour du vêtement, de l’identité et de la question de consommation. Elle a choisi de lier ces deux activités et de monter un projet d’insertion lié à la couture haut de gamme. Son parcours atypique dans le stylisme, ses origines sociales et culturelles et le sens qu’elle entend donner à son travail, l’ont amenée à entreprendre une réflexion de fond sur la démocratisation du secteur de la mode et sur la possibilité pour ceux qui ne sont pas issus du « sérail », et plus encore ceux qui vivent l’exclusion sociale, de participer à cette aventure extraordinaire qu’est la fabrication et la présentation d’une collection.

Découvrez en vidéo la collection de Sakina M’Sa réalisée à partir de bleus de travail recyclés.

A noter que PUMA s’est aussi associé à Sakina M´Sa pour ce sac en coton bio aux allures de bleu de Travail. Chaque modèle est unique et fabriqué à la main. Edition limitée.

Plus d’infos : www.sakinamsa.com




La collection « Nature » de Jean Doucet

Célèbre couturier de nos miss nationales, Jean Doucet, puise dans ses voyages  et ses rencontres pour créer des collections fortement imprégnées de la nature, thème de sa dernière collection printemps/été 2011 : il rend hommage à Hinaya, prestigieuse Maison Japonaise de tissage, de soieries millénaires, dirigée par Mr Izukura à Kyoto.

Cette collection « Nature » confectionnée avec des matériaux précieux et naturels, véritable témoignage de mélange des savoir-faire : des broderies à la française sur des supports précieux, dont les étoffes de la Maison Hinaya. Jean Doucet, met ainsi en avant la « mode couture éthique » avec la reconnaissance de la valeur humaine par le travail exceptionnel de la Broderie sur soierie. De plus, il renforce son image de « Maison » en accessoirisant chaque silhouette d’une mini collection de maroquinerie en cuir respectant la qualité environnementale.


Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone