Découvrez les secrets du salin d’Aigues-Mortes

salicorne / pickleweed
La flore salée des zones humides

Sur les bords des pistes, pas de rose rouge ! Car seulement certaines plantes peuvent pousser sur ces zones humides gorgées de sel. Des plantes inhabituelles, aux noms un peu étranges. Un exemple ? Les salicornes, de basses plantes charnues en forme d’épis de blé. On peut d’ailleurs croquer ces « cornichons de mer », avec ou sans vinaigre, ou les cuisiner comme des haricots verts. Une autre espèce des marais salants : la saladelle, une plante sèche ornée de petites fleurs violettes. Sur les feuilles de celle que l’on appelle aussi la « lavande des mers », on peut observer les cristaux sel rejetés de l’eau qu’elle a absorbée.

Sur les dunes boisées du salin d’Aigues-Mortes, on croise enfin des plantes rares. En France, c’est le seul endroit où l’on trouve la Malcomie naine. Une autre espèce, pourtant rare en Camargue, se sent parfaitement à son aise sur le salin : le raisin de mer.

[nggallery id=145]

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone