Découvrez les plus beaux jardins de l’année

L’Association des journalistes du jardin (AJJH) rassemble 147 journalistes, rédacteurs et photographes. Ils élisent chaque année les plus beaux jardins de France, après avoir sillonné le pays à la recherche d’initiatives belles et inédites menées par des jardiniers enthousiastes.

Cette année, le prix du Jardin de l’Année 2011 a été remis aux Jardins de la Ferme du Mont des Récollets, jardin situé dans le Nord de la France à Cassel. Un tableau flamand : inspirés par les peintres de cette école, Emmanuel de Quillacq et Bruno Caron jouent du Clair-Obscur dans une quinzaine de chambres de verdure : chambres des fruits, des berlingots, des roses, des broderies… Chacune est fleurie de milliers de bulbes au printemps et colorée au fil des saisons. Tout autour, dans ce grand jardin ouvert sur le paysage, se raconte une histoire régionale sur un mode poétique et contemporain.

Le prix Coup de Cœur 2011 a été remis au Jardin La Boulaye situé dans le Morbihan. La lande sculptée de Belle-Île-en-mer : les agriculteurs ont quadrillé le lieu de chemins et murets, le temps l’avait abandonné aux ajoncs, Véronique de Laboulaye l’a sublimé en personnalisant le saule et le ruisseau, le schiste et l’ombelle, sans ajouter beaucoup plus que des moutonnements de cistes ou d’éléagnus, traçant son propre labyrinthe des heures durant sur son tracteur. Jardin nature à la Robinson, jardin des arts façon Andy Goldworthy, les références ne manquent pas pour décrire cette œuvre inspirée, avant tout respectueuse du paysage.

Quant au prix du Jardin Citoyen, c’est le Jardin d’Elie Alexis situé dans le Var qui a reçu ce dernier. Une sauvage beauté : Elie Alexis, le créateur de ce lieu unique en Provence a vécu sans eau, sans électricité, avec une recherche constante d’échanges avec la nature. Sa quête de l’essentiel lui a fait choisir dans les collines varoises, des végétaux qui se contentent de ce que leur offre la nature. Vous trouverez aussi, dans ce jardin en terrasses, les cactées que sa curiosité lui a fait acclimater et un potager qui répondait à son goût pour l’autosuffisance.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone