Découvrez les lauréats du Prix Durables Actine Stratégies 2012

Les Prix Durables Actine Stratégies récompensent des innovations et des initiatives durables d’entreprises, d’associations et de citoyens. Cette année encore, de nombreuses candidatures dans les domaines du traitement de l’eau, des transports, de l’énergie, de l’éco-conception, des déchets et de leur valorisation ont été envoyées. Voici les lauréats.

 

Le lauréat de la catégorie Prix Innovact Actine Stratégies est l’entreprise APR2. Son credo ? Collecter et recycler les déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E) pour en faire un éco-matériau utilisé dans l’assemblage de certains produits (jardinières ou bancs). « Les plastiques des coques d’écrans, imprimantes et autres sont broyés, micronisés, et additionnés à des déchets végétaux (sciure de bois, anas de lin, etc.) pour en faire une farine, puis un éco-matériau sans adjonction de matière plastique vierge, explique le directeur Daniel Ouaknine. Notre composite est donc 100% recyclé et recyclable. » Le plus : ils sous-traitent en France dans des établissements pénitentiaires.

Site Internet : www.proreseaux.com

 

 

Le Prix Néoplanète a été remporté par Catherine Bonnier, architecte, qui a rénové une maison à Montmorency en BBC (Bâtiment basse consommation). Au programme : une toiture végétalisée avec un principe de bac précultivé, une isolation par l’extérieure de 24 cm, des châssis en aluminium et un chauffage par une chaudière à granulé bois d’Ökofen. « Cette opération voulait être un cas d’école pour montrer aux autres habitants les possibilités qu’ils ont pour transformer une habitation ancienne ‘énergivore’ en construction respectueuse de l’environnement et dégageant moins de CO2 tout en étant occupée », confie la lauréate.

 

 

C’est l’entreprise Eco Engineering SAS qui a décroché le Prix Nouvel Entrepreneur. Elle a lancé la gamme BinBox®, destinée à optimiser et simplifier la pré-collecte et le stockage des différents flux de déchets ménagers à domicile. Elle est composée de plusieurs modules éco-conçus (matériaux issus de l’économie sociale et solidaire locale -comme les textiles- et biosourcés) en attente du ramassage, ou de l’apport volontaire pour les déchets recyclables, pour le verre et pour les déchets organiques. « Nous avons intégré un compacteur utilisant la force de l’utilisateur qui permet de réduire de moitié le volume et la fréquence de la collecte des déchets », ajoute Jérôme Durgeon, le PDG.

 

 

Dernier trophée, celui de  l’association solidaire. Il a été remis à Eau & rivières de Bretagne. Son concept ? Informer le grand public sur les économies d’eau domestique via sa maison des économies d’eau, une exposition itinérante installée dans une remorque de 20 m3. Elle permet de découvrir la consommation domes­tique depuis l’arrivée d’eau (compteur) jusqu’à la récupération d’eau de pluie, en passant par la détection des fuites et la consommation des différents postes (cuisine, salle de bain, toilettes…). De quoi démystifier le système de plomberie courante !

http://www.eau-et-rivieres.asso.fr/

 

Cette année, la mention spéciale du jury a été attribuée à Pierre Rhabi.

« Après un itinéraire de 47 ans d’engagement, le constat est aujourd’hui très encourageant, confie le lauréat, président de Colibris. Le message, le mode de pensée inspiré par le souci du monde et des êtres, ainsi que les valeurs qui nous animent et nous mobilisent semblent constituer une véritable option de société pour un nombre grandissant de personnes, de toute provenance sociale. »

Le site de sa fondation (www.fondationpierrerabhi.org) explique que « depuis sa tendre enfance, Pierre Rabhi est indigné par la marche et l’état du monde. Cette indignation constructive, devenue une force, l’a incité à trouver de nouvelles voies pour démontrer que d’autres comportements et d’autres choix sont possibles. Après avoir expérimenté sur sa propre ferme en Ardèche une méthode agricole pouvant redonner l’autonomie alimentaire aux plus démunis tout en sauvegardant leur patrimoine nourricier, il transmet son savoir-faire agroécologique à travers le monde, notamment dans les pays arides d’Afrique, en France et en Europe. »

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone