Découvrez Asma El Kasmi

De la chimie à l’environnement.
Asma El Kasmi a fait ses débuts dans le monde de la recherche scientifique dans le laboratoire d’Electrochimie Moléculaire de l’Université Paris VII (Denis Diderot) où elle a préparé une thèse de Doctorat soutenue en 1991 et au cours de laquelle elle s’est intéressée aux mécanismes des réactions d’oxydo-réduction des métalloporphyrines monomères, dimères et trimères. Ces molécules au nom quelque peu complexe ont souvent été utilisées comme modèles de protéines pour mieux comprendre certaines réactions enzymatiques importantes.

Par la suite, et après s’être familiarisée avec les « modèles », elle s’est naturellement consacrée à l’étude directe des systèmes biologiques et est entrée dans le monde fascinant de la « Bio-électrochimie » avec ses applications multiples notamment pour l’environnement. Cet intérêt croissant qu’elle a développé pour la « Biotechnologie » l’a conduit à la préparation d’un deuxième Doctorat (PhD) cette fois aux Etats-Unis au Laboratoire de Chimie Analytique et Electrochimie des Biomolécules de l’Université d’Etat de Caroline du Nord. Ses travaux de recherche au cours de ce PhD soutenu en 2002 se sont focalisés sur le développement d’électrodes modifiées avec des molécules individuelles de protéines (SAM’s : Self Assembled Monolayers) avec des possibilités d’applications analytiques dans le domaine de l’environnement et le traitement des eaux usées.

De retour au Maroc, elle a intégré l’Université Al Akhawyn à Ifrane qui est une institution d’enseignement supérieur et de recherche qui suit le modèle anglo-saxon et qui est reconnue à l’échelle internationale pour l’excellence de ses programmes académiques et les compétences de ses ressources humaines. C’est au sein de cette université citoyenne, ouverte sur son environnement national et local et située à quelques kilomètres de zones rurales, qu’elle a pu prendre pleinement conscience des problèmes liés aux ressources en eau au Maroc.

Elle s’est donc attelée avec ses collègues de la Faculté des Sciences et d’Ingénierie à la mise en place d’un laboratoire d’analyses de la qualité des eaux et de traitement des eaux usées avec des techniques innovantes notamment pour la décontamination des rejets industriels (métaux lourds, polyphénols…). En parallèle, ils ont lancé avec l’aide d’étudiants des actions sur le terrain pour sensibiliser les populations locales à la gestion des ressources en eau. A partir de là, la création d’une Chaire UNESCO qui s’intéresse à la problématique « Eau, femmes et pouvoir de décisions », qu’Asma El Kasmi occupe actuellement à l’Université, Al Akhawayn, est venue naturellement. Les actions menées par la Chaire UNESCO ont pour ambition de contribuer à une meilleure gestion des ressources en eau, au renforcement des capacités des femmes via les sciences et technologies, à la protection de l’environnement, et à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales.

Si vous souhaitez la rencontrer, elle participera à la table ronde « Dessine-moi une ville durable » le samedi 4 avril de 14h30 à 16h, au 25ème Festival Science Frontières, qui se tiendra du 2 au 5 avril 2009 au Palais du Pharo, 58, Boulevard Charles Livona à Marseille.

Voir également notre article présentant le Festival Science Frontières

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone