Déco saine avec le mur végétal

La nature envahit les murs de la ville, extérieurs et intérieurs. En toute élégance. Rendez-vous aux Jardins de Babylone, une galerie qui vient d’ouvrir ses portes début mai à Paris.

Amaury Gallon explore les frontières de l’univers de la botanique et de l’innovation technique. Il crée en effet de véritables œuvres d’art vivantes à partir de végétaux et de matières recyclées porteuses d’un message éco-responsable et environnemental. Chaque saison, il imagine de nouveaux paysages à flancs d’immeubles ou de murs intérieurs, des paysages verticaux qui vont du potager urbain au mur de plantes aromatiques comestibles en passant par le mur de plantes exotiques ou assainissantes pour purifier l’air de la maison. L’espace végétal va de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres… pourvu qu’il y ait du « vert ». En clair, plus besoin de grands espaces pour profiter de la nature, elle vient à nous, elle entre à la maison.

Tapis vert, Dame Nature !
Le fondateur des Jardins de Babylone considère « le jardin comme un écosystème avec sa biodiversité, animale et végétale. L’homme doit pouvoir s’exprimer artistiquement mais aussi respecter les équilibres de cet espace naturel. » Amaury Gallon et ses quatre collaborateurs ont fait de l’aménagement paysager un art durable, concevant des façades naturelles complètement étanches où chaque œuvre est unique.

Les plantes utilisées produites à 80 % en culture raisonnée en Ile-de-France absorbent certaines pollutions atmosphériques comme le formaldéhyde, le monoxyde de carbone, le toluene ou l’amoniaque et l’effet est immédiat. Autre innovation brevetée, le tissu en mille-feuilles sur lequel sont fixées les végétaux gonfle pour récupérer l’eau et nécessite ainsi peu d’entretien de notre part. Écologique à mort, le tissu mural est à 94% en matières recyclées, issues de bouteilles plastiques et de plaques de PVC recyclées de l’ouate cellulose.

Éthique et solidaire
Parallèlement, profondément engagés dans l’environnement, Les jardins de Babylone reversent une partie de son chiffre d’affaires à l’association Action Carbone et Good Planet de Yann Arthus Bertrand en faveur des Indiens Kogi de Colombie, qui se bat pour l’écologie à travers le monde.

Mon conseil : À défaut de se faire installer un mur végétal de plantes dépolluantes, je peux m’en installer quelques unes car oui ma maison est polluée ! Or certaines plantes sont bénéfiques et permettent de se sentir bien.

La Galerie Verte-Jardins de babylone : 6 rue des Jeuneurs, Paris 6e. Tél. : 01 48 57 41 09.

Par Véronique Geoffroy, www.jemesensbien.fr

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone