Déchets en mer… très chasse, très pêche!

Chalutier- crédit wikipediaA la pêche aux macro-déchets ? Depuis 2012, le comité national des pêches (CNPMEM) et la fédération de la plasturgie se sont alliés pour que la pollution maritime soit recyclée.

Dechets-en-mer-tres-chasse-tres-peche-

 

Version écrite de la chronique

Chaque seconde, 206 kilos de plastiques se retrouvent dans nos océans. Il y en a désormais tellement que cela a fini par créer ce que l’on appelle les « faux continents », des continents en plastique ! Ces faux continents, on en trouve dans le Pacifique Nord et Sud, en Atlantique Nord et Sud et dans l’Océan Indien. Ces déchets sont pris pour de la nourriture par les animaux marins et les oiseaux qui meurent d’occlusion intestinale.

Sous l’impulsion de Waste Free Oceans, les pêcheurs et la fédération de la plasturgie se sont lancés dans une mission de nettoyage à grande échelle. Ce projet pilote, commencé en 2012, sera mené sur 3 ans. Objectif : montrer qu’ensemble on peut donner une autre utilité aux macro-déchets que celle de tuer notre biodiversité !

3 ans pour étudier les déchets

Avant de pouvoir les étudier, il faut les collecter et cela prend du temps ! Les marins s’en chargent avec un chalut tracté par un navire de pêche, développé par l’entreprise Thomsea (entreprise vendéenne impliquée dans le nettoyage des marées noires, des algues et des déchets par chalutage). Thomsea a fait breveter son chalut, tandis que Paprec (spécialiste du recyclage et de la valorisation des déchets) prend le relais pour proposer des pistes de recyclage. 3 missions ont déjà été effectuées à Ciboure et Capbreton, à Honfleur et à Saint Mandrier où la collecte est toujours en cours.

Que des avantages

En plus de nettoyer nos mers, cette action pourrait offrir de l’emploi et une diversification au métier de marin- pêcheur. Ce sont le Ministère de l’écologie et deux Agences de l’Eau, qui ont contribué à indemniser une partie des 64 sorties en mer de 2013. Pour le moment, les collectes semblent prometteuses, mais seuls les résultats définitifs de 2014 détermineront si l’opération sera pérenne ou pas. Allez, à la prochaine marée haute on part à la pêche aux macros…déchets.

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce lundi 11 novembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.