Débat OGM : le maïs comme pomme de discorde

Etes-vous pour ou contre les OGM ? Donnez-nous votre avis sur la question.

Le débat est en effet relancé, notamment quant à l’interdiction de la culture du maïs Monsanto 810. D’un côté, 40 chercheurs souhaitent lever l’interdiction sur sa culture. De l’autre, le Haut Conseil des biotechnologies (HCB), au nom du principe de précaution, a émis la recommandation de ne plus en cultiver.

two-color corn
Creative Commons License photo credit: Zanastardust

Pour enrichir le débat, L’Express.fr a publié les points de vue contradictoires de Marc Fellous, Président de l’AFBV (Association Française des Biotetechnologies végétales) et de Gilles-Eric Seralini, chercheur qui milite contre les OGM. Voici des extraits de ce face à face très instructif :

Quels sont les avantages et inconvénients de la culture de ce maïs?
M. F.
: Le maïs MON 810 est bien préservé contre les insectes ravageurs (pyrale et sésamie) et permet de supprimer totalement les traitements insecticides et leurs effets sur l’environnement ainsi que sur la santé des agriculteurs.
Son impact sur la faune non cible (abeilles, coccinelles) est donc moindre, ce qui est bon pour la biodiversité. De plus, la teneur en mycotoxine (substance naturelle potentiellement cancérogène) du maïs OGM est bien inférieure à celle des maïs conventionnels, et c’est encore plus vrai pour les maïs biologiques.

G.-E. S.: Les OGM agricoles favorisent essentiellement l’agriculture intensive, industrielle, car ils simplifient les épandages de pesticides mais ne les réduisent malheureusement pas. Par exemple, les épandages de Roundup (herbicide le plus vendu au monde, commercialisé aussi par Monsanto) sur les OGM agricoles augmentent, et ses résidus sont des polluants majeurs des eaux.

Y-a-t-il un risque pour la santé?
M. F.
: Les études de toxicité effectuées chez les animaux (rats, bovins, porcs, volaille…) ne montrent pas de différence dans les tests de 90 jours entre les maïs OGM et non OGM, d’après des résultats analysés par plus de 60 experts français, européens, indiens et brésiliens.
Aucune étude scientifique n’a à ce jour pu prouver un quelconque danger des maïs OGM pour la santé. C’est pour cela que l’Académie de médecine a confirmé en pleine responsabilité que les maïs OGM commercialisés actuellement n’étaient pas dangereux pour la santé.

G.-E. S.: Les risques sont mal évalués pour la santé publique. La société Monsanto les a testés en les donnant à consommer à des rats pendant un maximum de trois mois. Ce qui n’est pas suffisant. Nous dénonçons les comités scientifiques qui ont accepté ces insuffisances. De plus, les analyses de sang n’étaient pas publiques! Les contre-expertises réalisées par le Criigenont montré que la consommation de maïs OGM révèle des signes de toxicité hépatique et rénale.
Ils pourraient être les prémices de pathologies chroniques, elles-mêmes non décelables au bout de quelques mois, comme des maladies cardiaques, des diabètes ou des cancers. Comme ces aliments concernent des millions de gens et ne sont pas suivis dans la chaîne alimentaire, le risque sanitaire est grand de ne pas mieux les évaluer.

Y-a-t-il un risque pour l’environnement?
M. F.
: Il est admis qu’il y a un risque de dissémination des gènes qui pourrait se transférer d’une plante OGM vers une qui ne l’est pas. Mais seulement si le cultivateur ne respecte pas des distances d’isolement, établies à 50 mètres en Europe.

G.-E. S.: Les OGM agricoles ont des caractères d’envahisseurs et vont favoriser les défauts que l’on connait déjà pour l’agriculture intensive: diminution de la biodiversité, épandages massifs de certains pesticides.

Pour lire le débat dans son intégralité : www.lexpress.fr
Plus d’infos sur les biotechnologies végétales : www.biotechnologies-vegetales.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone