Cycloclean : de l’eau potable avec un coup de pédale

Le vélo Cycloclean roule, mais surtout il purifie l’eau ! 1,2,3, partez…


Beaucoup de pays sont victimes du manque d’eau potable. Comme solution,  le fabricant de vélo japonais Nippon Basic présente Cycloclean, un système innovant de purification d’eau qui est installé sur un vélo. Cet ingénieux modèle permet de produire de l’eau potable d’un seul coup de pédale. Il peut filtrer jusqu’à 3 tonnes d’eau en 10h, ce qui représente la quantité d’eau potable dont a besoin 1500 personnes. Sur un mois, on peut produire environ 90 à 100 tonnes d’eau.

Ce vélo a un réservoir d’eau qui permet aux utilisateurs de stocker l’eau qu’ils ont collecté de n’importe quelle source. On peut alors utiliser l’eau d’une mare ou d’un lac, ou encore de rivières. Si les autres purificateurs d’eau marchent avec du carburant, de l’électricité ou l’énergie solaire, pour CycloClean, la force humaine suffit. Il faut simplement pédaler pour pomper l’eau qui sera ensuite purifiée en passant à travers trois filtres fixés sur la roue arrière.

La pompe est suffisamment puissante pour aspirer de l’eau jusqu’à cinq mètres de profondeur. Celle-ci est installée dans un sac posé sur le porte-bagage arrière. Le tuyau spécial du vélo est prévu pour le plonger dans la source impure. Après, on pédale pour aspirer l’eau et l’amener au niveau des trois filtres purificateurs. L’eau se filtre ensuite quand vous pédalez. En cas de panne de la pompe, le vélo garde tout de même ses qualités de transporteur.

La première version de CycloClean est apparue en 2005 au Japon au prix de 550.000 yens (4.850 euros). Il va être commercialisé prochainement dans d’autres pays : au Bangladesh, en Birmanie, au Cambodge, en Chine, en Indonésie ainsi qu’aux Philippines.

Pour plus d’infos: http://www.nipponbasic.ecnet.jp/cc.html

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone