Critique : la pièce de théâtre « Ca va péter ! » sur le grill

Nos journalistes Julie Hamaïde et Jérémi Michaux ont vu la pièce de théâtre « Ca va péter ! » de Maxime Greslé. Verdicts croisés.

Julie : « Le titre nous l’annonçait, « Ca va péter ! » est une pièce explosive. Dans le petit théâtre du Guichet Montparnasse, 5 comédiens courent, rient, souffrent et crient pendant plus d’une heure,  mis en scène par Mélody Garotin.

L’auteur de la pièce et comédien Maxime Greslé nous aura prévenus : il voulait se rapprocher à la fois du théâtre de boulevard et des bons gestes pour l’environnement.

Au final, on se retrouve face à ces comédiens débordant d’énergie qui nous entrainent dans une histoire très farfelue mais à la fois pédagogique. Dans un village de France, l’association écolo « Planète Vivante » apprend l’implantation d’une centrale nucléaire, validée par Madame la Maire, ex-femme du fondateur de cette organisation verte. Lettre de menace, kidnapping et grève de la faim sont au programme, ponctués par quelques conseils pour un comportement plus responsable. Ainsi, on passe en revue tous les éco-gestes : du tri sélectif à l’extinction des appareils en veille en passant par  la pollution des mégots et celle des chewing-gums. Le tout, sans jamais moraliser le spectateur, et c’est bien là l’atout de cette pièce : savoir nous faire rigoler avec les thèmes les plus graves.

Cependant, si l’on rigole beaucoup, on reste aussi perplexe face au rôle de la secrétaire pas du tout écolo poussé à son paroxysme et  face au visage d’une baronne un peu trop peinturlurée pour finir vierge de tout maquillage. Et si l’on imagine bien les conseils s’adresser aux enfants, on trouve que les allusions sexuelles sont parfois trop prononcées pour emmener les moins de 16 ans. Théâtre de boulevard, on vous aura prévenu.

Finalement, cette pièce est très bien pour une soirée entre adultes convaincus que les efforts doivent venir des autres. A la sortie du théâtre, je vous assure qu’il n’en sera plus de même. »

Jérémi : « Plusieurs catastrophes environnementales ont fait récemment la une de l’actualité. Ce n’est donc pas un hasard si la pièce commence par une radio allumée qui diffuse des news pas très réjouissantes pour les protagonistes écolos. Une centrale nucléaire va en effet être construite dans leur commune.

A partir de ce moment-là, vont se croiser au cours de la pièce un écolo de longue date, affirmé au premier acte, mais qui s’effacera au fil de l’histoire au profit d’un « apprenti vert ». La loufoque, un peu folle « Madame La Baronne » que tous fuient autant que possible, ainsi que la secrétaire bimbo aussi peu écolo que futée. Elle en surprendra plus d’un lorsqu’elle assimilera « les méandres » du recyclage.

Plus tard, apparaitra le policier fin limier toujours à côté de la plaque et dont les vibrations de « l’Iphoune », un cousin chinois de l’Iphone, lui électrisent toute la jambe droite à chaque appel dans une secousse comique et communicative. Le public écolo, ou pas, prendra plaisir à voir cette pièce dont les acteurs ne se prennent pas au sérieux et jonglent avec brio entre le théâtre de boulevard et les scènes comiques.

On écoute également avec intérêt les chiffres (vrais) sur les dangers du nucléaire. Bref, au bout de l’heure et demi de spectacle, on ressort du théâtre le sourire aux lèvres, mais aussi un peu plus avertis. »

 

Les représentations durent jusqu’au 29 octobre, les mercredis, jeudis, vendredis et samedis soirs à 22h au théâtre Le Guichet Montparnasse 75014 Paris. Réservation au 01 43 27 88 61

Le billet le moins cher est a 12 euros sur le site :http://www.webguichet.com/guichet_montparnasse/ca_va_peter.htm

Bonne représentation !







Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone