La cosmétique « made in Bretagne » innove

Adolphe_Millot_algues crédit wikipediaLa Bretagne est connue pour son dynamisme. Elle l’est aussi dans le secteur de la cosmétique, ce qui est plus surprenant !

Mouve Radio web

Version écrite de la chronique, collaboration  Eddy Delcher

La Bretagne est même aujourd’hui un véritable berceau d’innovations en cosmétique. Plus précisément, elle se spécialise dans le marché des biotechnologies et est même devenue l’un des premiers fournisseurs mondiaux d’ingrédients marins pour l’industrie de la cosmétique. Une vingtaine de producteurs de ces produits Made in France se trouvait même au salon international In Cosmetics de Hambourg le mois dernier, c’est pour dire !

Et ces produits, qu’ont-ils de spécial ?

La plupart sont à base de produits naturels locaux qui remplacent les ingrédients artificiels utilisés habituellement dans l’industrie. Par exemple, le Celluloscrub de la marque Lessonia est une particule gommante fabriquée à partir de la cellulose du bois, donc 100% naturelle et biodégradable, alors que la plupart des gommages sont constitués de petites perles de plastique polyéthylène. Quand vous enlevez votre gommage avec de l’eau, ça part dans le lavabo puis dans les canalisations puis… dans la mer ! Heureusement, plusieurs grands groupes, comme Lush ou Unilever, ont l’intention de supprimer de supprimer progressivement ce polyéthylène d’où l’intérêt du Celluloscrub .

Certains de ces cosmétiques bretons utilisent des algues

Un bel exemple : la marque Soliance qui s’est inspirée de la microalgue rouge Porphyridium cruentum, qui pour ne pas perdre son eau, est capable de former une sorte de bouclier, une couche de molécules complexes sur la paroi extérieure de ses cellules. En imitant la technique de cette algue, les chercheurs ont créé Hydrintense, un liquide transparent qui hydrate la peau en la recouvrant bien plus longtemps que d’autres produits. De bonnes raisons de ne pas chasser le naturel !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce mercredi 14 mai 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Quelle Époque Éthique », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.