Climat :

Un nouveau texte pour arracher l’accord final

Une nouvelle version du projet de pacte climatique permettant « d’avoir une vision d’ensemble des équilibres à trouver » a été élaborée et sera présentée mercredi en début d’après-midi en vue de la phase finale des négociations entre les 195 pays de la planète.

Mr Laurent Fabius wikipédia
Mr Laurent Fabius wikipédia

Le président de la COP, Laurent Fabius, qui a annoncé mardi soir la sortie de cette « version nettoyée », s’est empressé d’ajouter qu’il s’agissait « d’une étape – j’espère importante – mais pas encore le résultat final de la négociation ». Ce texte, qui intègre les recommandations des quatre groupes de travail sur des points clés, fera ensuite un nouvel aller-retour chez les négociateurs avant d’être examiné à nouveau par le « comité de Paris » avant l’ultime course d’obstacles.

Plusieurs bonnes nouvelles dans ce texte même si tout est loin d’être réglé :

  • une grande majorité de pays souhaite que l’accord stipule bien un objectif d’1,5°C (et non 2°) de limitation du réchauffement global à la fin du siècle. Mais comme les engagements de réduction des pays nous amènent plutôt vers les 3°C, la nécessité d’une révision rapide des ambitions va s’avérer encore plus indispensable.
  • Financements 2020 : l’objectif des 100 milliards est presque atteint (il n’en manquerait plus que 15, selon la Fondation Nicolas Hulot). Les pays développés voudraient que les « grands émergents mettent la main à la poche » mais la Chine renvoie la balle dans le camp des pollueurs historiques.

L’objectif, dixit Laurent Fabius, reste toujours le même : « un texte final dans des délais compatibles avec son adoption formelle par la COP ce vendredi 11 décembre à 18h ».

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.