Fiche produit : le coton

Cet article est extrait de NEOPLANETE 2.

Par Elizabeth Reiss, agence Ethicity, www.ethicity.net

COTONNIER : CULTURE

Impacts négatifs :

• usage intensif de pesticides (1/4 du marché mondial des insecticides) : pollution et conséquences sur la santé des agriculteurs.

• irrigation : forte consommation d’eau (20 000 litres d’eau pour un seul tee-shirt, selon le WWF).

• usage de semences génétiquement modifiées (devraient fournir 50 % de la production mondiale de fibre d’ici à 2010) : risques non maîtrisés.

• substitution aux cultures vivrières.

Impacts positifs :

• Emploi et réduction de la pauvreté en zones rurales

• Développement du coton biologique (label AB, Ecocert…).

GRAINES ET FIBRES DE COTON : COMMERCE

Impacts négatifs :

• commercialisation mondiale du coton : 7 millions de tonnes par an, affrétées depuis et vers tous les continents.

• dépendance des pays en voie de développement au marché du coton.

• dumping : les États-Unis subventionnent fortement la production et l’exportation de coton.

Impacts positifs :

• Développement du commerce équitable du coton (label Max Havelaar, Armor Lux…)

PRODUITS FINIS : FABRICATION

Impacts négatifs :

•éventuelle toxicité de certains produits chimiques utilisés lors du traitement de la matière : ennoblissement, blanchiment, coloration…

• conditions de travail dans les industries textiles, notamment en Inde et en Chine.

Impacts positifs :

• Création d’emplois dans le monde entier

• Développement de la certification de la chaîne de production (label EKO Sustainable textile, Oeko-tex…).a

 

PRODUITS FINIS : UTILISATION

Impacts négatifs :

• Lavage des textiles : importante utilisation d’eau.

Impacts positifs :

• un textile facile d’usage et accessible au plus grand nombre.

• un vêtement confortable pour être bien dans sa peau.

• usages médicaux et alimentaires (huile de coton).


DÉCHETS TEXTILES : VALORISATION

Impacts positifs :

• une seconde vie possible : récupération puis distribution aux plus démunis ;

recyclage : textile transformable en matériaux d’isolation, de rembourrage…


Conclusion : privilégiez les textiles de qualité qui durent, puis donnez-les !

Sources : CIRAD www.cirad.fr, CNUCED www.unctad.org

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone