Conso : et si on suivait nos vêtements à la trace ?

Le rôle de l’entreprise est essentiel pour asseoir un avenir qui garantisse une production réellement durable, équitable, soucieuse de la protection de l’environnement et des ouvriers. Cette entreprise s’appelle Switcher et c’est une PME helvético-indienne spécialisée dans les vêtements en coton, notamment bio. Nous avons décortiqué ses pratiques à Lausanne, siège de l’entreprise,  avec son directeur développement durable, Gilles Dana (*). L’occasion aussi d’échanger avec Robin Cornelius, fondateur de la marque et véritable chantre du développement durable.


Gilles Dana définit simplement le développement durable : « c’est le respect de l’homme et de l’environnement. » Pour lui, une production durable repose sur quatre piliers :
– transparence et traçabilité affichée pour tous les produits Switcher,
– réduction des impacts environnementaux et recours accru à des fibres bio ou recyclées,
– fidélité aux fournisseurs,
– audits réguliers indépendants.

« Nous veillons, dit-il,  à ce que les pratiques sociales des fournisseurs soient en accord avec nos exigences, par exemple sur les heures supplémentaires excessives, ce qui peut déboucher sur des actions correctives. Il s’agit aussi de respecter la capacité de production du fournisseur, ce qui garantit un respect des normes et une fidélisation. Toutes les étapes en amont de la fabrication sont évaluées depuis le champ de coton jusqu’au point de vente. Enfin, nous contrôlons de près l’application des normes environnementales et sociales. »        

(*) Le parcours de Gilles Dana : HEC, informatique, textile, logistique et développement durable. C’est, dit-il, « un aboutissement en profonde adéquation avec mon style de vie et mes convictions profondes ».

 

 

Quelles sont les cinq exigences écologiques et sociale de la marque suisse ? A découvrir page 2.

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.