Confusions européennes autour de l’autorisation d’un nouveau maïs OGM

FlickR  Jeanne Menjoulet & CieDouze Etats membres de l’UE – dont la France – ont lancé jeudi un appel à la Commission européenne pour qu’elle renonce à autoriser la mise en culture d’un nouveau maïs OGM – le TC 1507 du groupe Dupont-Pionner – alors que la Commission affirme être obligée de donner son feu vert.

Mardi, les ministres européens s’étaient révélés incapables de se mettre d’accord sur l’interdiction de ce nouveau maïs transgénique. Une majorité de pays (19) avait voté contre l’autorisation mais la majorité qualifiée n’étant pas atteinte, la décision a alors été transmise à la Commission qui va se donner le temps de la réflexion, sans doute jusqu’aux élections européennes.

Mercredi, Greenpeace a déroulé des banderoles représentant deux gigantesques épis de maïs OGM de 22 mètres sur le Champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel, pour dénoncer la menace d’autorisation de ce nouveau maïs génétiquement modifié et exiger du gouvernement français des mesures d’interdiction de tous les maïs OGM.

FlickR  fred_vEn France, le moratoire interdisant la culture du maïs OGM Monsanto 810 a été levé en août 2013 par le Conseil d’Etat mais le gouvernement n’a toujours pas pris de nouvelle mesure d’interdiction, ce que réclament Greenpeace et plusieurs autres ONG environnementales, dont les Amis de la Terre, alors que les dates des semis s’approchent. Selon Greenpeace : « il est urgent de prendre les décisions qui s’imposent pour interdire la culture du MON 810 en France et celle d’un nouvel OGM en Europe ». L’ONG ajoute que « la coexistence entre cultures génétiquement modifiées et toutes autres cultures est  impossible : les OGM contaminent inévitablement l’environnement, en particulier les autres cultures et l’apiculture ».

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yves Leers

Journaliste spécialisé dans les questions d’environnement (AFP), conseil en développement durable (L’Atelier du climat), ex responsable de la communication et de l’information de l’ADEME.