Conduite en état d’hardiesse pour des Saoudiennes

femmes voiléesConduire, pour une femme, en Arabie Saoudite n’est pas seulement un combat de droit mais bien un combat politique et social. Et c’est demain que les femmes vont braver non pas une loi mais carrément une fatwa.

Arabie-Saoudite-Les-femmes-vont-braver-la-fatwa-

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

Prendre le volant, un acte simple que pourtant vont risquer ces femmes demain, vêtues de l’«abaya», le costume noir traditionnel sans lequel elles n’ont pas le droit de sortir. Cet acte revêtira une forme à la fois provocante et désinvolte : c’est une lutte à revers mouchetés qui s’est engagée depuis 2011, dates des 1ères manifestations de femmes au volant, avec le gouvernement et qui voit, peut-être, une issue.

Le monde entier demain sera de tout cœur avec ces militantes, elles le savent, je suppose

Il faut néanmoins un grand courage : savez-vous qu’un Iman a invoqué le fait que les ovaires des femmes pouvaient être « endommagés » je cite par la conduite éventuelle d’une automobile! Je me demande comment ça se passe pour les coucougnettes des hommes, Thomas : un témoignage en direct ?…. Malgré cette situation moyenâgeuse, les choses avancent un peu en Arabie Saoudite: depuis 2011, les femmes ont obtenu le droit de vote qu’elles auront le droit d’exercer comme tout citoyen saoudien à partir de 2015, date des prochaines municipales, seules élections libres organisées dans le royaume.

Finalement, qu’y a-t-il derrière cette question de la conduite automobile pour les femmes ?

L’indépendance, tout d’abord, pouvoir circuler librement. Et puis le débat du statut des femmes dans la société saoudienne qui aujourd’hui n’ont même pas le droit de sortir seules dans la rue sans l’autorisation d’un tuteur ! Cette campagne du 26 octobre est très enracinée dans les réseaux sociaux par exemple et montre à quel point les saoudiennes sont prêtes à braver l’interdit, bravo les filles ! A nous de les soutenir mais aussi de ne pas oublier la chance que nous avons, de vivre libres dans un pays comme la France !

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 25 octobre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.