Condamné pour avoir voulu sauver des taurillons

Un rassemblement de soutien à Jean-Pierre Garrigues se tiendra demain à Paris, dans le cadre de sa convocation au tribunal de grande instance de Tarbes suite à l’action anti-corrida de Maubourguet le 23 août dernier. Celle-ci avait pour but d’empêcher la torture de six taurillons.

corrida-ales-crédit L214

Souvenez-vous. Une action d’anti-taurins s’était tenue dans les arènes de Rion, dans les Hautes-Pyrénées, le 24 août dernier pour empêcher, lors d’une novillada (corrida avec de jeunes taureaux), la tuerie de six taurillons par des apprentis toreros. 160 militants étaient parvenus à pénétrer dans les arènes et ont été expulsés par des CRS pas vraiment pacifistes. Parmi eux se trouvait Jean-Pierre Garrigues, le président du Comité radicalement anti-corrida (Crac). Le tribunal correctionnel de Dax l’a condamné en octobre dernier à 3000 euros d’amende pour  « organisation de manifestation illégale » et « entrave à la liberté du travail » tout comme Jean-Marc Montegnies de l’association belge Animaux en péril, Christophe Marie de la Fondation Brigitte Bardot, et Xavier Renou.

Jean-Pierre Garrigues s’est vu signifier, à titre personnel, une convocation au tribunal de grande instance de Tarbes, le 6 janvier 2015. Pour manifester contre cette décision, la Convention Vie et Nature vous donne rendez-vous le 13 décembre prochain à 14h, Place Joachim du Bellay, 75001 Paris. Vous pouvez aussi signer la pétition. A l’occasion de ce rassemblement de soutien à Jean-Pierre Garrigues, Gérard Charollois, Président de la CVN et magistrat de profession, tiendra une conférence de presse.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les turpitudes de la tauromachie, cet art autoproclamé, nous vous conseillons le livre « Corrida la Honte », rédigé par Roger Lahana, Vice-président du Comité Radicalement Anti-Corrida (CRAC) Europe pour la protection de l’enfance et dont la préface est signé Jean-Pierre Garrigues.

Affiche

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.