Le compostage débarque en ville

Comment installer un système de compostage dans son immeuble ?©aujardin.info

Primo, il faut un minimum d’espaces verts pour aménager une zone de compostage au milieu de différents bâtiments ou en bas d’un immeuble. Par contre, pas besoin de travaux. Il faut aménager une aire dédiée avec quelques composteurs que l’on habille généralement avec du bois, par exemple, pour que ce soit plus élégant.  Puis, on fait pousser des plantes ou des arbres pour donner un aspect attrayant à l’ensemble.

Evidemment, l’étape la plus difficile est la mobilisation de tous les habitants concernés. Une fois convaincus, il leur suffit juste de venir déposer leurs déchets organiques régulièrement. Ensuite, le compost est utilisé par les services de la ville, ou l’entreprise privée qui entretien le parc où est installé le composteur.  C’est simple, c’est gratuit et c’est bon pour le moral éco-citoyen.

Pour ceux qui n’y connaissent rien, la Mairie de Paris met à disposition sur son site un petit mémo du compostage :

 Que peut-on composter ?

  • épluchures de fruits et de légumes,
  • fruits et légumes abimés et coupés en morceaux,
  • coquilles d’œufs pilées,
  • marc de café avec filtre, marc de thé, sachet de thé et de tisane,
  • fleurs fanées, feuilles, plantes, herbe, branchage

 Que ne doit-on pas composter ?

Afin d’éviter que le composteur attire les animaux, les déchets apportés ne doivent pas contenir de viande, de poisson, de fromage et de pain.
 Les agrumes (trop acides) ne peuvent pas être utilisés dans le compost, ils en dégradent la qualité.

Cette chronique « Environnement » a été diffusée le jeudi 14 mars 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.