Comment recycler vos médicaments périmés

Que faire lorsque nos médicaments sont périmés, ou quand il nous en reste après le traitement ? Voici quelques conseils.

La France est l’un des premiers consommateurs au monde de médicaments : chaque Français dépense en moyenne 543 euros par an pour en acheter (chiffre de 2008). Champions pour consommer, mais beaucoup moins forts pour recycler ! En France, près de 3 milliards de boîtes de médicaments ont été commercialisées en 2008, soit 171 000 tonnes de déchets potentiels dont 71 000 tonnes d’emballages. Pire : bon nombre de médicaments polluent durablement les eaux des rivières. Les déchets de médicament sont ainsi susceptibles de rejoindre le milieu aquatique et peuvent polluer les eaux de surface, mais aussi souterraines. Et ce d’autant plus qu’on estime que seul 1 médicament sur 2 est réellement utilisé. Le reste va à tort directement à la poubelle, dans les éviers ou dans les toilettes.

L’évaluation des risques sanitaires est particulièrement complexe, notamment en raison des faibles concentrations rencontrées et des effets biologiques variables qu’il faudrait investiguer.Les concentrations trouvées dans les eaux traitées sont 1000 à 1 million de fois inférieures aux doses utilisées dans le cadre des doses thérapeutiques, selon la Campagne nationale d’analyse des résidus de médicaments dans l’eau dont les résultats ont été remis en janvier 2011.

Premier conseil : regroupez vos médicaments périmés ou inutilisés, portez-les à votre pharmacie. Depuis février 2007, une loi oblige en effet les pharmacies à collecter gratuitement les médicaments non utilisés. Concernant les boîtes et les notices, placez-les dans une poubelle pour emballage recyclable.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone