Comment préparer sa peau au soleil

Pourquoi acheter des capsules solaires hors de prix quand des solutions naturelles pour soigner sa peau et son teint existent ? Suivez nos conseils écolo pour avoir une jolie peau.

L’hydratation, à profusion. En période de chaleur et d’exposition au soleil, n´oubliez pas de boire beaucoup d´eau et d´hydrater votre peau, matin et soir de préférence. L’eau, qui compose près de 70% d’eau de notre corps, est un élément indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Elle permet non seulement de maintenir notre température corporelle, mais régénère aussi notre peau. Et lors de journées chaudes, en transpirant, nous perdons de l’eau. La peau se déshydrate et devient plus fragile. Pensez donc à prendre quelques gorgées toutes les 20 minutes ou à manger des aliments riches en eau (pastèque, melon, concombre, raisin…).

L’exposition, progressive. Pour un joli teint, dix minutes d’exposition quotidienne au soleil suffisent. N’oubliez pas que l’ennemi du bronzage, c’est le coup de soleil. L’idéal est donc de bronzer petit à petit. Pour une exposition prolongée, utilisez une crème solaire, bio si possible, que vous renouvèlerez toutes les heures.

L’alimentation, sélective. Un mois avant vos vacances, changez le contenu de votre assiette. Privilégiez des aliments riches en vitamines A (poissons gras, fromages…), en vitamines C (kiwi, poissons crus…) et en vitamines E (légumes frais, amandes, noisettes…). Côté cuisson, on passe les carottes à la vapeur douce. On préfère les fruits et légumes frais : melons, abricots, pêches jaunes ou tomates, dont on garde la peau (on les choisit donc biologiques).

L’exfoliation, à petit dose. Oui, un gommage nettoie la peau de ses peaux mortes, et permet donc une meilleure pénétration des rayons ultraviolets, mais il fait aussi perdre à notre peau son filtre protecteur. Résultat, elle est plus exposée aux dangers du soleil.

Les huiles, à gogo. Votre allié de l’été : la carotte. Riche en béta carotène et en vitamines, l’huile essentielle de carotte active la mélanogénèse de la peau et renforce sa résistance aux rayons UV. Un mois avant de partir, mettez-en 5 gouttes dans votre lait hydratant pour le corps et une goutte dans votre crème visage. Pour un effet similaire : pensez à l’huile végétale d’abricot. Mais attention, elle est colorée et tache. Ajoutez 3 à 5 gouttes à votre crème habituelle.

Autre option pour accélérer le bronzage : la bergamote. Après avoir mixé 3 gouttes d’huile essentielle de bergamote avec 100 gouttes d’une huile végétale (argan ou coco), vous pourrez l’appliquer sur le visage et le corps. Pour rappel, la bergamote contient des ingrédients photosensibilisants (qui augmentate la sensibilité de la peau aux rayonnement du soleil). Attention à ne vous exposer après application.

Le must : l’urucum, plante originaire d’Amazonie, 100 fois plus riche en béta carotène que la carotte ! Vous voulez tester ? Mélangez 100 ml d’huile d’abricot et 10g de poudre d’urucum. Laissez macérer quelques jours et filtrez. Utilisez la lotion chaque matin sur le visage et le corps. Enfin, pour lutter contre le vieillissement des cellules et hydrater la peau, misez sur les acides gras essentiels. Vous en trouverez dans l’huile de colza, de noix, de tournesol, d’onagre et de bourrache.


Les compléments alimentaires, à éviter. Ils sont chers et moins concentrés que les huiles essentielles ou les aliments. Toutefois, les compléments alimentaires, comme les capsules Soleil de Bioregena composées de poudre d’Acérola, de béta carotène et de lycopène (21,50€ pour 60 capsules), ou « Bronzage intense » de Boutique Nature (13,90 €, 60 capsules) composée d huile de germe de blé, de Tournesol, de Bourrache ou encore de cire d’abeille, existent.

Pour conserver votre teint au-delà du 15 août, continuez à vous hydrater. Prolongez votre cure d’huile d’abricot ou de carotte pendant un mois.

Notre conseil en plus : pour éviter le coup de soleil, ne restez pas allongé au soleil, mais bougez. N’oubliez pas que les huiles essentielles ne remplacent pas les crèmes protectrices. Rappelez-vous enfin que les heures d’expositions les plus dangereuses sont entre 12h et 16h (heure où le soleil est au plus haut dans le ciel).

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone