Alimentation :

Comment manger sans huile de palme au supermarché ?

Biscuits, pâtes à tartiner, pizzas, biscottes… la liste des produits alimentaires contenant de l’huile de palme est longue. On a, depuis quelques années, tendance à critiquer celle qui se glisse dans quasiment tous les rayons du supermarché. Pourquoi est-elle si mauvaise ? C’est ce que l’on vous propose de découvrir à travers la série « comment consommer sans huile de palme dans le commerce* ? »
* D’après les produits vendus dans les enseignes AUCHAN, CASINO, CARREFOUR, MONOPRIX, LECLERC, U.

Palmiers d'Indonésie, GreenPeace
Palmiers d’Indonésie, Greenpeace

Si on a déclaré la guerre à la monoculture du palmier à huile c’est parce qu’elle est responsable de la déforestation intensive en Malaisie, Indonésie, Afrique et Amérique du Sud. Pour protéger les forêts d’Afrique, immenses puits de carbone et réserves naturelles de biodiversité, Greenpeace a entamé une action contre Vincent Bolloré. L’investisseur français détient en effet 38,75 % du capital de la Socfin, le groupe de la famille belge Fabri, propriétaire de plantation d’hévéas et de palmiers à huile en Afrique et Asie. L’ONG souhaite que Bolloré fasse pression et s’engage dans une politique Zéro déforestation.

Côté santé, l’huile de palme est loin d’être inoffensive puisqu’elle est particulièrement riche en acides gras saturésle fameux gras qui se glisse dans nos artères et qui est responsable du « mauvais » cholestérol (LDL). Certes, ce n’est pas en en mangeant une fois ou deux que l’on risque la crise cardiaque, mais plutôt en la consommant tous les jours : l’huile de palme contient 50% d’acides gras saturés, contre 15% pour l’huile d’olive d’après l’Institut des corps gras ITERG.

Pire qu’un moustique acharné, l’huile de palme est partout. Elle se faufile l’air de rien dans tous nos produits préférés comme les plats préparés, les céréales ou encore le chocolat, qu’ils soient bio ou non !

Révolution sans huile de palme 

C’est sûrement un peu radical comme solution mais qu’on se rassure, il existe des alternatives. Selon WWF, l’huile de palme est présente dans 50% de nos produits… Il nous reste donc les 50 autres pour cent !

On voit de plus en plus la mention « huile de palme issue de l’agriculture bio », mais on ne va pas se leurrer, de l’huile de palme reste de l’huile de palme élevée dans des conditions plus ou moins similaires. Pire encore, elle possède des centaines de dérivés, aussi vicieux les uns que les autres.  

Fruit du palmier à huile, Pixabay
Fruits du palmier à huile, Pixabay

Dans l’alimentaire on retrouve des produits issus de la transformation du palmier à huile sous les appellations « huile ou graisse végétale » hydrogénée ou non : c’est de l’huile de palme sauf mention contraire. On a également le « mono-di glycéride d’acides gras, monostéarate de glycérol ou sucroesters d’acides gras » (encore une fois, sauf mention contraire), « l’oléïne de palme ou stéarine de palme », les « acide hexadécanoïque ou acide cétylique, acide saturé caprilyque » ou encore dans les additifs alimentaires comme E 304, E 335, E 472, E 495. Bref, la liste est longue, vous pouvez en trouver une sur le blog Sans Huile de Palme du géochimiste Adrien Gontier. 

Que choisir ?

Que l’on soit d’accord ou non, il faut au moins un BAC +12 spécialisation « déchiffrage d’étiquetage » pour réussir à tout comprendre. Pour tout ceux qui auraient raté leur vocation, voici une sélection – non-exhaustive – de produits présents en grande surface,  pour savoir quels chocolats, pizzas ou biscottes prendre. 

En ce qui concerne la friture, il est possible de remplacer l’huile de palme par de l’huile de colza ou de tournesol, comme pour les chips de pomme de terre et autres légumes par exemple. 

CHOCOLATS & PÂTES A TARTINER

chocolate-183543_640
Tablette de chocolat, Pixabay

L’huile de palme remplace le beurre de cacao, mais elle peut elle-même être substituée par de l’huile de tournesol, de colza ou le beurre de karité. Il existe même du chocolat sans graisse !

Le choix de la pâte à tartiner : prenons en comparaison le NUTELLA, qui pour 100 grammes de produit contient 11g d’Acides Gras Saturés (AGS), 7.4% de cacao et 13% de noisettes.

  • MONOPRIX : à l’huile de tournesol et de coco. AGS 5.7  gr ; 7.4% de cacao ; noisettes 13%.
  • NOCCIOLATA RIGONI DI ASIAGO : à l’huile de tournesol. AGS 6 gr ; cacao 6.5% ; noisettes 16%.
  • CASINO : à l’huile de tournesol et coco. AGS 6.1 gr ; cacao 7.4% ; noisette 13%.
  • JARIDIN BIO : à l’huile de tournesol. AGS 6.2 gr ; existe au chocolat noir et au lait 16.5% ; noisettes 10%.
  • BANANIA : à l’huile de tournesol et de coco. AGS 6.2 gr ; cacao 19% et poudre de BANANIA ; banane 3% ; peut contenir des noisettes.
  • U SAVEURS : à l’huile de colza. AGS 9 gr ; chocolat noir 24% ; noisettes 40%.
  • GAVOTTES : à l’huile de colza, karité et coco. AGS 9,1 gr ; cacao ; éclat de crêpe dentelle 10%, noisettes.

Tablettes de chocolat : les marques à consommer pour un chocolat pâtissier et gourmand.

  • U et U BIO
  • NESTLE Dessert, MENIER
  • MAGNUM
  • MONOPRIX et MONOPRIX BIO, GOUMET, PTIT PRIX
  • AUCHAN et AUCHAN BIO
  • VILLAGE LECLERC
  • CASINO, DOODINGUES 
  • LINDT

Les tablettes bios

  • ALTER ECO
  • GERBLE
  • ETHIQUABLE

PIZZA & PÂTES A PIZZA

Pizza
Pizza

Niveau pizzas, les marques ont fait un effort. Seuls MARIE et BIEN VU utilisent encore de l’huile de palme, les autres l’on remplacée par de l’huile de tournesol ou de colza. On reste septique pour Dr.OETKER qui utilise des « protéines végétales hydrolysées »… de palme ? Pour les pizzas à faire soi-même, « HERTA s’engage » et MONIQUE RANOU BIO persiste à utiliser de « l’huile de palme ».

Pizza à faire réchauffer

  • U et U BIO : avec la mention « certains ingrédients de ce produit ne proviennent pas de France ».
  • JARDIN BIO : des produits fait le jour même !
  • AUCHAN : avec de la farine de blé et du lait, comme on aime.
  • CASINO : sans conservateur mais avec des traces de poisson, crustacés, mollusques, œuf, céleri et moutarde… pour une pizza au fromage, c’est un peu trop.
  • AMY’S KITCHEN Sans gluten avec une pâte à base de riz.
  • SODEBO : avec des nitrites de sodium classés « certainement cancérigène pour l’homme », par l’ARTAC.
  • BUITTONI : avec des nitrites et autres produits dont on se passerait bien 

Pâte à pizza, pour une pizza « maison »

  • CROUSTIPATES Sans gluten mais avec alcool éthylique.
  • U : à l’alcool éthylique.
  • BIO VILLAGE : avec des diglycérides et alcool éthylique.
  • MONOPRIX et MONOPRIX BIO avec des ingrédients issus de l’agriculture biologique, mais avec des émulsifiants mono et diglycérides d’acides gras et antioxydant d’acide ascorbique.
  • CASINO : avec des poudres à lever, des émulsifiants et antioxydant.
  • TABLIER BLANC de LECLERC : avec des conservateurs tels que E450, E500, E 471.
  • AUCHAN avec des poudres à lever, des émulsifiants et antioxydant.
  • FRANCINE : avec des additifs alimentaires comme E500-E575.

CÉRÉALES & BISCOTTES

Biscottes
Biscottes

Céréales pour un petit déjeuné gourmand

  • KELLOGS BREND
  • QUAKER
  • BJORG

Et des biscottes craquantes

  • PELLETIER
  • PASQUIER
  • U
  • CEREAL BIO
  • MONOPRIX
  • SCHAR
  • BIO VILLAGE
  • EPI D OR DE MARQUE REPERE
  • AUCHAN

Bonnes courses et au prochain article pour savoir quels produits d’entretien acheter !

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Laura Stefanutto

Passionnée par le monde et ses richesses culturelles, elle écume les mers depuis son plus jeune âge. Bien décidée à profiter de ce que lui offre la vie, elle débute une série de voyage en solitaire, avec l’Australie notamment, après l’obtention de son bac. Quelques mois plus tard et des souvenirs plein la tête, elle revient en France pour entamer une école de journalisme. Sensible à la cause humaine et environnementale, elle est convaincue qu'un avenir meilleur est possible.