Comment jardiner pendant la sécheresse

Pas une goutte depuis mars, ou presque. La France connait depuis plusieurs mois une vague de sécheresse et redoute une canicule pour l’été. A ce jour, plus de 40 départements -surtout ceux de Poitou-Charentes, Dordogne, Lot et Rhône- sont concernés par des mesures de restriction d’eau. Voici quelques mesures à adopter pour jardiner de manière responsable.

Particuliers, entreprises, collectivités, agriculteurs… Nous sommes tous concernés par les restrictions d’eau. Il est ainsi interdit de nettoyer sa voiture, d’arroser les pelouses publiques ou de remplir les piscines. Une irrigation limitée est demandée aux golfs et aux agriculteurs. Dans votre jardin, comment faire pour économiser l’eau ?

Rappelez-vous que c’est une ressource précieuse et qu’il ne faut pas la gaspiller. Arrosez moins souvent mais plus longtemps, plutôt à l’aube ou au coucher du soleil pour éviter que l’eau ne s’évapore, et jamais avec un jet en brouillard. Pour que l’eau soit captée plus facilement par les racines, répandez-la à la base des végétaux avec un filet d’eau faible. Autre tactique pour ne pas gaspiller : plantez un goulot de bouteille plastique coupée à 20 centimètres du pied de la plante et versez-y votre eau. Idéal pour les plants de tomates. Si vous cherchez à jardiner écolo sur le long-terme, installez des barriques, des récipients ou des cuves pour récupérer l’eau de pluie, une eau dépourvue de chlore et de calcaire.

Pour éviter le gel en hiver et l’évaporation de l’eau en été, pensez au paillage. Constitué de fumier décomposé, d’écorces, de feuilles mortes et de branchage découpé, le paillage s’étale en surface pour recouvrir la terre. Disposez-le sur une terre humidifiée comme au pied des arbres ou des plantes. Son plus : il empêche les mauvaises herbes de pousser et favorise la prolifération d’insectes « sains » qui éloignent ceux nocifs pour les végétaux.

Côté arrosage, sachez que les arbustes utilisent en moyenne 40 L/m2 une fois par semaine, les arbres sensibles (de 3 à 5 m de haut) 70 L/m2 tous les 15-20 jours et les plantes annuelles et vivaces vous demanderont 10 litres d’eau par mètre carré tous les 2 à 4 jours. Vos plantes en bac auront besoin, elles, d’une hydratation permanente. Les plantes aromatiques (romarin, thym, lavande, laurier…) n’ont pas besoin de beaucoup d’eau. Arrosez-les tous les 2-3 jours ou toutes les semaines. N’hésitez pas à les laisser un peu sécher.

Enfin, si vous souhaitez planter, pensez aux plantes peu gourmandes en eau, qui se contentent d’un arrosage occasionnel voire de périodes de sécheresse. Tulipes, narcisses, rosiers rugueux, buddleias (arbre aux papillons), cosmos, coquelicots, œillets d’Inde… Le choix est large ! Ces végétaux ont souvent un feuillage laineux, cotonneux et duveteux, ce qui diminue l’évaporation de l’eau par les feuilles. Pour les parisiens en mal d’idées, le jardin sec des Jardins Passagers de la Villette met à l’honneur des plantes étonnantes adaptées aux milieux arides comme le ciste, le séneçon, la rose trémière ou la sauge.

Pour rappel, la sécheresse n’a pas que des inconvénients : elle limite la pousse des mauvaises herbes et entraine donc une tonte de la pelouse moindre.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone