Comment fabriquer un nichoir pour oiseaux

Tant qu’ils sont là, on n’y pense pas. Pourtant les oiseaux sont aux premières loges de la réduction de la biodiversité. Plaisir pour les yeux et les oreilles, ils sont aussi une aide précieuse pour le jardinier. En échange, aménagez-leur un petit nid douillet ! Par Yann Le Meur, fondateur du blog http://vivre-avec-les-oiseaux.pagesperso-orange.fr

Les oiseaux nous débarrassent d’une quantité d’insectes et de vermines qui se nichent dans les différents endroits du jardin. Saviez-vous ainsi qu’une simple mésange bleue ingurgite plus de 200 000 insectes, chenilles et autres en une année ? Mais de nombreux oiseaux, comme les mésanges justement, édifient leur nid dans une cavité : arbre creux, trou dans un édifice ou sous un toit, boîte à lettre, vieille pompe à eau… Malheureusement, ces cavités naturelles se raréfient de façon alarmante car les arbres creux sont arrachés, les bâtiments impeccablement rénovés… Même si le milieu offre des ressources alimentaires suffisantes, il ne présente alors plus les sites favorables à la nidification.

Pour suppléer à cette disparition, disposer des nichoirs adaptés aux oiseaux cavernicoles est une solution « facile et efficace » à mettre en œuvre dans votre refuge. Des modèles prêts à poser existent, mais il est très satisfaisant de les construire soi-même et d’y associer ses enfants et ses proches.

Comment faire ? Toutes les conditions de confort et de sécurité pour que les oiseaux réussissent leur nichée doivent être réunies. Le nichoir doit être suffisamment grand, avec une base de 15 sur 16cm et une hauteur de 15cm minimum entre le trou d’envol et le fond du nichoir. Il doit être résistant et imperméable aux intempéries. Evitez les nichoirs aux parois trop minces, montés de façon douteuse ou présentant des fissures (voir le plan sur Internet : http://vivre-avec-les-oiseaux.pagesperso-orange.fr/ Regardez la page « Les oiseaux et la protection »)

Le nichoir doit imiter au mieux les conditions naturelles. L’intérieur est laissé brut, non traité et non raboté pour que les oiseaux puissent sortir en s’accrochant aux rugosités du bois. L’extérieur est de couleur neutre, le mieux étant de le laisser se patiner ou de le recouvrir d’écorce.

Chaque espèce possède des exigences particulières : le nichoir doit donc être adapté à l’oiseau que vous souhaitez accueillir. Par exemple : trou d’envol pour une mésange bleue de 28mm ; mésange charbonnière 30mm ; mais on peut réaliser un trou de 30mm pour les mésanges bleue et charbonnière, c’est plus simple !

Le nichoir ne doit pas être placé en plein soleil ou à l’ombre complète. Le trou d’envol doit être à l’opposé des vents dominants et le nichoir légèrement penché vers l’avant pour protéger les oiseaux des intempéries. L’orientation Sud-Est du trou d’envol est conseillée. Le nichoir doit être installé dans un endroit calme, sur un mur ou un arbre, hors de portée des curieux à deux ou quatre pattes.

Si après 2 ou 3 ans, le nichoir n’a jamais été occupé, vérifiez que vous avez bien respecté tous ces conseils et recherchez un autre emplacement.

Vous pouvez placer votre nichoir dès l’automne ou au début de l’hiver car certains oiseaux, comme les mésanges, recherchent très tôt les sites favorables et d’autres, comme le troglodyte mignon, y dorment parfois en hiver.

Et pour le résultat : 10 000 insectes pour un couple de mésanges pour nourrir ses petites en 18 jours : incroyable cette performance ! De quoi se passer de tout insecticide.

En résumé

Quel bois utiliser ?
Prenez du bois brut comme le pin, l’aulne, ou du contreplaqué, qui résiste très bien à l’extérieur. Surtout pas d’aggloméré !

Faut-il peindre le nichoir ?
Utilisez une teinture neutre non toxique pour les animaux (couleur plutôt « camouflage »), évitez le jaune fluo-disco.

La pose du nichoir
Posez le nichoir haut (à au moins 3 ou 4 m) dans un arbre résistant et sain, ou sur un mur. Pour un arbre, posez le nichoir à l’aide d’une ficelle solide ou de fil de fer. Ne jamais clouer de nichoir à un arbre.
Il faut une distance au moins de 20m entre deux nichoirs.
Orientez le nichoir vers l’est, pour que l’entrée ne soit pas exposée aux vents dominants ou à la pluie.

Que faut-il mettre dans le nichoir ?
Inutile de garnir le nid, laissez faire les petites acrobates : les mésanges construiront elles-mêmes le nid avec de la mousse par exemple…

Et n’oubliez pas :
– de suivre la nidification des oiseaux (en plus, c’est passionnant)
– de nettoyer le nichoir en hiver (pour enlever tous les parasites qui se sont installés dans le nid) et de vérifier les attaches.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone