Alimentation : comment éviter les substances chimiques

Effarant : 128 résidus chimiques dans le menu, sur une journée, d’un enfant de dix ans. Dont 42 substances classées cancérogènes possibles et cinq substances cancérogènes certaines. C’est ce que révèle, ce mercredi, l’association Générations futures. En partenariat avec le WWF France et le Réseau environnement santé, l’association écologique est allée faire ses courses en grande surface. Dans le panier, de quoi composer trois repas et deux goûters.

Comment éviter ces substances toxiques ? En suivant trois conseils de bon sens.

Consommez local et de saison
Et oui, manger des tomates en hiver, ce n’est bon ni pour la planète, ni pour notre santé. Deux insecticides interdits en France ont par exemple été trouvés dans des haricots verts importés du Kenya.

Or, aujourd’hui, 60% des fruits et légumes consommés en France sont importés d’Espagne, de Turquie ou du Maghreb. Près de trois quarts des poissons ne viennent pas des eaux limitrophes de l’Hexagone, mais sont pêchés au large de la Norvège, de la Corée ou du Viêtnam. Près d’un tiers de ce que mangent les Français ou leurs animaux d’élevage vient de Chine.

Lavez vos fruits avant de les manger
Il serait dommage de les peler car leur peau est pleine de fibres. Si elle est bio, elle se mange et renforce la sensation de satiété. Au lieu de l’éplucher, il est donc préférable de brosser l’aliment sous l’eau.

Privilégiez les produits biologiques

L’alimentation biologique permet de réduire l’absorption de substances chimiques, même si elle ne résout pas tous les problèmes : «Avec le bio, on élimine 36 substances, dont 18 cancérogènes, de nos assiettes», précise François Veillerette, porte-parole de Générations futures.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone