Comment cuisiner végétarien

A l’occasion du Paris Vegan Day (les 1er et 2 octobre) et des Journées Mondiales Végétariennes (du 1er au 8 octobre), Néoplanète s’intéresse à la cuisine végétarienne.

Célèbre blogueuse, Clea vient de publier un livre dédié à la cuisine végétarienne intitulé « Veggie » (Editions La Plage). Elle nous explique comment concocter facilement de bons petits plats, sans viande ni poisson.

Etes-vous vous-même végétarienne ?
Non, je suis plutôt flexitarienne. J’ai été végétarienne vers l’âge de 17 ans, pendant plusieurs années. La viande me dégoûtait. J’ai ensuite vécu au Japon où je n’ai pas réussi à garder ce mode de vie, c’était dur de se passer de poissons, notamment pour honorer les invitations. Depuis mon retour, je ne suis plus végétarienne, mais je mange très peu de viande.

Pourquoi ce livre ?
J’ai voulu montrer qu’il n’était pas difficile de cuisiner végétarien. Les recettes et conseils sont classés par occasion, on peut très bien faire un repas végétarien à Noël ! Ce livre est aussi la preuve que la cuisine végétarienne n’est pas fade et ennuyeuse comme certains le pense, les recettes que je propose sont gourmandes.

Quels conseils donneriez-vous aux végétariens débutants ?
Il faut commencer par des choses simples. Il est par exemple aisé de remplacer la viande dans des recettes classiques par des substituts : les lardons de la quiche par du tofu fumé, le steak par du seitan, la viande hachée par du soja texturé, le pâté de campagne par une terrine végétale… On peut ensuite s’essayer à de nouvelles recettes plus inhabituelles, comme les clafoutis de légumes et les crumbles salés. Il faut y aller par étape, faire des découvertes et surtout se faire plaisir !

Quels sont les écueils à éviter ?
Je déconseille la razzia au magasin bio pour acheter un tas d’aliments nouveaux en même temps sans savoir quoi en faire et comment bien les utiliser. Il ne faut pas non plus se focaliser sur l’apport en protéines : les repas doivent s’équilibrer sur une semaine, pas sur une journée ! Le duo légumineuses-céréales est un très bon allié, mais pas besoin d’en manger à tous les repas.

C’est le début de l’automne, que mettre dans nos assiettes ?
C’est une super saison pour cuisiner. On retrouve sur les marchés les potimarrons et les courges butternut. On peut en faire des veloutés, des gratins, des soufflés… mais aussi les inclure dans des gâteaux ! Leur chair cuite en purée apporte de la consistance, avec de la poudre de noisette et des épices, c’est un régal. Vous pouvez aussi cuisiner les figues dans une tarte au chèvre accompagnée de salade et de mozzarella. Ou encore les prunes en compotée avec du gingembre confit et du riz au lait ou du tapioca.

Voici une recette de Clea

 

Gâteau d’automne au potimarron et aux épices

Pour 2 moules à cake : 400g de potimarron ou de courge, sans la peau, cuit(e) et réduit(e) en purée, 4 œufs, 2 dl d’huile végétale (sésame ou olive par exemple), 200g de noisettes réduites en poudre au mixeur, ou bien de la poudre de noisettes, 3 cuillerées à café de cannelle, 1 cuillerée à café de gingembre, 1 pincée de sel, 180g de sucre roux, 350g de farine, 1 sachet de levure et 1 cuillerée à café de bicarbonate

Préchauffer le four à 150°. Mélanger au batteur les différents ingrédients, dans l’ordre, en mélangeant bien à chaque ingrédient. Verser dans deux moules à cake recouverts de papier cuisson. Enfourner pour 1h10 environ. Laisser refroidir sur une grille. Ce gâteau se conserve très bien une fois emballé (une semaine environ). On peut également le congeler.

Plus de recettes sur www.cleacuisine.fr et « Veggie : Je sais cuisiner végétarien », Clea, éditions La Plage, 29.90 €.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone