Comment créer un toit pour les petites bêtes

Votre jardin, cour d’immeuble, balcon ou rebord de fenêtre peut offrir à un petit animal un espace de tranquillité pour se reproduire, s’abriter, se nourrir ou se désaltérer. Chaque aménagement peut favoriser l’installation d’une espèce et participer au maintien et à la sauvegarde de la biodiversité en ville.

Pixabay Licence: CC0 Public Domain
Pixabay Licence: CC0 Public Domain

Pour les oiseaux

Poser un nichoir en bois dans votre jardin ou votre cour permettra à un moineau, une mésange ou un rouge-gorge de s’abriter en hiver. Vous pouvez également les nourrir. En automne, les insectes disparaissent et les oiseaux non migrateurs modifient leur comportement alimentaire, en devenant frugivores et granivores. Lors des périodes les plus froides, vous pouvez installer une mangeoire garnie d’aliments riches en sucres et en graisses, mélanges de graines, margarine et fruits. Il faut cesser tout nourrissage dès les premiers beaux jours fin février afin de ne pas perturber la chaîne alimentaire.

Licence: CC0 Public Domain Pour les insectes

Il suffit de percer des bûches. Elles permettront à de nombreux insectes pollinisateurs de s’abriter et de se reproduire. En enterrant à l’envers un pot de fleur rempli de paille avec un bambou planté dans le trou d’évacuation d’eau, les bourdons viendront se réfugier lorsque le temps n’est pas clément. Les coccinelles, qui hibernent l’hiver, n’en seront que plus belles au printemps si vous leur empilez des écorces en millefeuilles sur une jardinière.

Pour les hérissons 

Le petit animal piquant vit la nuit, et se réfugie dans les haies ou les tas de feuilles le jour. Vous pouvez lui fabriquer une cachette à l’aide d’une petite boîte garnie de copeaux de bois non traités et cachée sous des feuilles ou entre des bûches. Prévoyez un tuyau (une bouteille d’eau) sortant de l’abri pour empêcher les chats de rentrer et le protéger du vent.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Apprentie journaliste à l'Université de Liège en Belgique, amoureuse des chats, experte en rien mais passionnée par tout. Soucieuse de l'environnement, elle a posé ses valises chez Néoplanète.