Comment bien choisir vos cadeaux de Noël

Les fêtes approchent et avec elles l’éternel défi du cadeau de Noël : comment concilier satisfaction des royales envies de nos enfants et consommation responsable ? Après des recherches fouillées, nous avons déniché le cadeau idéal. Un indice : il est produit en Laponie…

Matières premières
– L’équipement du Père Noël : son traîneau est en bois FSC ou PEFC, sa hotte et ses vêtements sont en textile certifié (de préférence à la fois bio et équitable), le cuir des rênes est en tannage végétal.
– Les cadeaux : les jouets sont en bois certifié, coton bio, laine vierge non traitée pour les peluches, et les peintures sont sans solvant ni additif pour éviter les émissions de composés organiques volatils (COV) ; pas de plastique fabriqué à partir d’hydrocarbures et contenant des phtalates. Toute la production est locale.

Fabrication
– Les usines, construites en bois certifié, chauffées grâce à des énergies propres (solaire, éolienne, fumier de rennes) et recyclant tous les déchets (solides, fluides) en circuit fermé, sont neutres en carbone. Aucun suremballage (en période de Noël, les Français doublent leur consommation d’emballages pour atteindre 2 kg/jour !*). Le papier cadeau du Père Noël est donc fait main : kraft, vieux journaux ou magazines, chutes de papier peint…
– La politique sociale inclut la lutte contre le travail des enfants, l’insertion des minorités (lutins, elfes), l’équité salariale et managériale (les lutines occupant la moitié des postes à responsabilité).
– Les relations avec les parties prenantes : charte fournisseurs (dont le voisin Ikea s’est inspiré), implication dans la vie des communautés locales (financement d’écoles-igloos, distribution de moufles et d’écharpes pour lutter contre les gerçures et autres attaques du froid, sensibilisation  à la protection de la biodiversité…).

Distribution
– Le mode de transport : des rennes nourris au lin scandinave afin d’éviter une mauvaise digestion et des émissions de méthane (politique reprise par Danone avec son programme Linus). Élevés en pleine nature, ils conservent toutes leurs facultés physiques, assurant ainsi le recours exclusivement à l’énergie mécanique (musculaire), donc non polluante.
– La logistique est optimisée grâce aux commandes des enfants : le Père Noël peut prévoir son trajet de manière éco-efficiente et éviter les détours.
– Le lieu de livraison : pour préparer le passage du Père Noël :

• Ramoner sa cheminée au moins deux fois par an : une mauvaise aération peut entraîner l’accumulation du monoxyde de carbone dans l’habitation (5 000 intoxications par an).

• Acheter un sapin naturel : contrairement au sapin en plastique, il capte le CO2, n’est pas fabriqué à partir d’hydrocarbures et peut être rapporté à la collectivité pour être composté, transformé en copeaux de bois, ou replanté (opération « Deuxième vie pour votre sapin » à Paris).

• Les chaussettes pendues à la cheminée sont dans leur deuxième vie.

Usage
Sur chaque jouet, une notice explique à votre enfant comment faire un usage responsable de son nouveau cadeau (piles rechargeables, dynamo…).

Fin de vie : Tous les jouets sont recyclables. Pour éviter le gaspillage et créer du lien, vous avez la possibilité de louer un cadeau pour un an : www.ecojouet.fr

Pour perpétuer la magie de Noël et faire des cadeaux dignes du pays des rennes, choisissez des jouets qui s’approchent du cadeau idéal et prouvez que consommation responsable rime avec plaisir et festivités !

*www.consoglobe.com/bp2879-2200_noel-emballez-responsables.html

Article écrit par Elisabeth Pastore-Reiss, du cabinet Ethicity, extrait du numéro 17 de NEOPLANETE.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone