Climat : Leonardo DiCaprio, messager de la paix pour l’ONU

Leonardo_DiCaprio_2014 cretive commons wikipedia.orgConnu pour être un activiste de la cause environnementale (protection de l’Antarctique et des tigres du Népal, la lutte contre le braconnage…), l’acteur américain a été nommé Messager de la Paix sur la question des changements climatiques par le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

« M. DiCaprio est une voix crédible du mouvement environnementaliste et il dispose d’une plateforme considérable pour se faire entendre. Je suis heureux qu’il ait choisi de mettre sa voix au service des efforts de l’ONU pour plaider en faveur de mesures urgentes de lutte contre les changements climatiques », a déclaré Ban Ki-moon dans un communiqué de presse.

Le chef de l’ONU a demandé à la star hollywoodienne de participer au Sommet de l’ONU sur le climat le 23 septembre à New York. Celle-ci doit qui réunir des dirigeants du monde entier pour trouver des moyens d’agir contre les changements climatiques, lancer la croissance durable et améliorer les conditions de vie pour tous.

Pour rappel, vous êtes invités le 21 septembre à sortir vos armes de mobilisation massive lors d’une grande marche pour le climat ce 21 septembre ! Lire « Paris marche pour le climat, et vous ? »

Ban Ki-moon a salué l’engagement de Leonardo DiCaprio qui a créé en 1998 une fondation pour promouvoir la protection de l’environnement,  et qui depuis n’hésite pas à utiliser sa belle gueule et sa notoriété pour lever des fonds.

Sans titreNous vous invitons d’ailleurs à redécouvrir son interview accordée à notre magazine dans le Néoplanète n°6 !

Pour la vedette, « c’est une obligation morale que de défendre ces causes à ce moment clé de l’histoire humaine car c’est le moment d’agir. La manière dont nous répondrons à la crise climatique déterminera probablement le sort de l’humanité et de notre planète ».

Par ailleurs, un rapport de la Commission internationale sur l’Economie et le Climat a été publié hier. A cette occasion, le chef de l’ONU a insisté sur le fait que « nous avons besoin de réformes structurelles de l’économie mondiale » et qu’il était « possible de construire un système où la croissance économique et la lutte contre les changements climatiques se renforcent mutuellement« .

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Emilie Villeneuve

Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Une fois revenue en métropole, Emilie se consacre à l’environnement et au bio avec Bioaddict.fr et pige également en tant que journaliste web avec DDMagazine.com. Elle intègre la rédaction de Néoplanète en avril 2011 dont elle est aujourd'hui la rédactrice en chef adjointe du site et de la webradio. Elle fait également partie de l'équipe de "Bougez Vert", émission diffusée sur Ushuaïa TV.