Climat : triste record pour l’atmosphère !

Le taux de dioxyde de carbone dans l’air a dépassé les 400 ppm : un record inquiétant depuis … 3 millions d’années et qui met une nouvelle fois en évidence la réalité du changement climatique.

©blogspotOù en est la concentration de CO2 dans l’air ?

–          Des relevés réalisés jeudi dernier par la NOAA au-dessus du volcan Mauna Loa de Hawaï ont dévoilé une concentration 400,03 parties par million (ppm, soit 0,04%).

–          La NOAA (Agence américaine océanique et atmosphérique) analyse ce niveau de CO2 comme « préliminaire » et attend confirmation de l’Institut océanographique Scripps  de San Diego dont le dernier relevé manifeste 399,73 ppm.

–          Il faudra donc attendre pour officialiser ce record alarmant, d’autant que les concentrations vont baisser durant l’été, mais cette annonce est une sérieuse piqûre de rappel : les efforts pour lutter contre le réchauffement climatique sont plus que jamais d’actualité.

Est-ce un record du taux de CO2 dans l’atmosphère ?

–          « La dernière fois que la planète a connu une concentration de plus de 400 ppm de CO2, c’était il y a environ 3 millions d’années, quand la température globale était deux à trois degrés plus élevée qu’à l’ère préindustrielle », commente Bob Ward, de l’Institut de recherche Grantham sur le changement climatique et l’environnement.

–          Cependant, depuis le premier relevé, mesuré en 1958 à 316 ppm, le taux de CO2 dans l’atmosphère ne cesse de croître. Selon les relevés des glaces polaires, la concentration en gaz à effet de serre était restée stable pendant 800.000 ans, jusqu’à la révolution industrielle.

–          Depuis, l’augmentation a été constante. Le problème, selon les climatologues, c’est aussi la vitesse à laquelle cette concentration s’accroît.

–          Pour les spécialistes, la barre des 400 ppm est celle qu’il ne fallait pas franchir pour contenir la poussée de fièvre de la planète au-dessous de + 2°C.

–          La biodiversité serait également fortement menacée par le changement climatique si on dépasse les +2°C, selon une étude publiée tout récemment.

 

Qu’est-ce que le CO2 ?

–          Le CO2 (dioxyde de carbone) est un gaz à effet de serre totalement incolore et inodore. Il compose de manière naturelle l’atmosphère (0,03%). Cette molécule est aussi émise par la combustion d’énergies fossiles ou non telles que le bois, le charbon, le gaz et bien sûr le pétrole.

–          L’augmentation de la concentration des gaz à effet de serre dans l’atmosphère aggrave le réchauffement climatique en retenant une partie des rayonnements du soleil et les renvoyant en rayons infrarouges.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Après un passage à Paris-Normandie et au service politique de Nord Éclair, Grégoire Gantois, étudiant en journalisme à l'ISCPA, s'intéresse aujourd'hui à l'actualité écologique et environnementale à Néoplanète.