Cinéma : « Nouveau départ » de Cameron Crowe

Pain béni pour les cinéastes, les histoires vraies. En voilà une, un père de famille qui achète un zoo en même temps que sa nouvelle maison et se pique au jeu. En salles dès aujourd’hui.

 

 

 

 

[audio:http://www.neo-planete.com/wp-content/uploads/2012/04/Palmes-vertes-Nouveau-depart-.mp3|titles=Palmes vertes – Nouveau depart]

Version écrite de la chronique

Il était une fois un jeune veuf qui ne savait plus quoi faire pour que ses enfants retrouvent leur joie de vivre. Déménager devenant une probabilité, il est s’en va chercher la maison des rêves de sa petite fille, et la trouve. Mais avec la maison, il doit s’occuper de quelques hectares de zoo entièrement équipé, animaux, restau, employés, indissociables de la maison. Pour que brillent les yeux de sa petite dernière, il accepte et débarque avec un ado chonchon de quitter ses copains et de se retrouver à mille bornes de l’école la plus proche, une petiote excitée comme une puce et ensemble font la connaissance de ceux qui tant bien que mal maintiennent le zoo en place.

Il décide qu’en juillet, le zoo sera ouvert. On a compris, il le sera. C’est une histoire vraie, sans doute moins jolie, comme la responsable des employés n’était peut-être pas un sosie de Scarlett Johanson. Amis des animaux, vous ne verrez qu’un vieux tigre malade, mais pas la girafe seulement évoquée verbalement. Comme toute histoire vraie portée au cinéma, on sait d’avance que cela finira bien en ignorant la qualité des tonnes d’obstacles enjambés d’un pas alerte, que tous les personnages seront des clichés et qu’aucun animal n’aura été maltraité (le tigre malade, c’est un rôle de composition).

Attention, si on y amène les enfants, ils risquent de vouloir un zoo à Noël.

 

 

 

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

"Polyglotte et multimédia, curieuse de tout, avare de rien, en chapeau sur son vélo ou en lunettes en salles obscures, Monique Neubourg aime le cinéma, les livres, les parfums, les jardins, les séries américaines, les relations humaines, l'air du temps et le bruit de l'eau. Elle fait même ses shampoings bio elle-même !