Humeur : Baie des Cochons, le mystère enfin révélé

Après « Les algues ont du sushi à se faire » et « Les sangliers sans lisier s’enlisent« , découvrez le troisième épisode de cette série un brin décalée…

Première précision : j’ai écrit Baie des Cochons, et non BD Cochon, qui pourrait enduire avec de l’erreur judiciaire et faire croire à un épisode de plus d’un autre feuilleton estival, l’accro-nique de notre ex futur Président dans une suite sans fin…

En fait, j’évite toujours de parler BD, une expertise réservée à Martine, notre amie de Bruxelles, qui revendique haut et fort cette spécialité nationale… Ce qui nous vaut à chacun de ses passages un autre exemplaire de Titine à Charleroi… Ca vient sans aucun doute possible de son prénom… Vous imaginez l’enfance… Martine va à l’école, Martine se lave les dents, Martine fait du patin à glace, Martine découvre la tarte à la rhubarbe… Ca laisse forcément des traces…

D’ailleurs, ça fait bizarre un prénom normal chez une Belge… Sans doute son coté Wallon Wallou, alors que chez les Flamands, ils se cachent moins, même pas capables de prendre des noms bien de chez nous…

Au passage, j’en profite pour insister sur une faute assez commune : les Flamands sans gouvernement, ça s’écrit avec un D, alors que les flamants roses, qui ne sont pas près non plus d’avoir un gouvernement, ça s’écrit avec un T. Et ils sont roses parce qu’ils mangent des crevettes roses, alors que les Flamands sont gris d’une part parce qu’ils mangent des crevettes grises, mais surtout parce qu’il faut bien le reconnaitre, ils boivent et il ne fait pas beau en Belgique…

Je ferme cette parenthèse ethno-zoologique du plus haut intérêt…

Revenons à nos cochons…

Deuxième précision donc pour cette hécatombe sans précédent : pas Cuba – quoi que – mais Chapeau bas : la vérité est enfin arrivée sur tous les télescripteurs ou équivalent de toutes les rédactions de la terre : c’est bien le H²S issu de la décomposition des algues vertes dans la Baie de Saint-Brieuc qui est responsable de la mort des 36 sangliers, trois ragondins et un blaireau, ce dernier n’étant ni Parisien ni raton laveur…

Il aura quand même fallu six semaines pour obtenir cette conclusion officielle, alors qu’un simple bouche à groin avec l’une des victimes aurait permis de savoir tout de suite… Dire que le H²S ça sent drôle, c’est un œuf fait miasme…

Il faut reconnaitre qu’au début de la crise, la FRSEA (Fédération Régionale des Sangliers Enlisés d’Armorique) avait tout fait pour faire croire qu’il s’agissait d’accidents du travail clandestin, sans rapport aucun avec les algues et les nitrates. Des sangliers qui travaillent au noir… Pas près de voir ça en Corse par exemple, d’ailleurs aucun sanglier noir n’a été répertorié sur les plages d’Aléria, la conclusion s’impose d’elle-même…

Avec la fin de la saison touristique, le feuilleton médiatique des algues vertes va sans doute s’estomper – le feuilleton, pas les algues… Huit baies en Bretagne vont bientôt démarrer un programme innovant de lutte active contre ce phénomène. Nous aurons l’occasion d’en reparler, premiers résultats très attendus au Printemps !

Dernière minute : notre ami Francis Cabrel vient de m’appeler, pour avoir confirmation de la tenue des premières Ecofolies de Brest… Il avait également une nouvelle Ode ad hoc à me proposer… Tant pis pour le lecteur qui aura été jusqu’au bout de ce billet…

C’est des Truies…

Elles te feront changer ton mode d’élevage
Balayer le lisier, vieillir bien avant l’âge
Tu les verrats cent fois dans les vapeurs des porcs
C’est des truies…

Elles resteront couchées dans les parfums des autres
Tu t’entendras hurler quand Carrefour les emporte
Tu voudras qu’elles te pardonnent, et tu recommenceras
C’est des truies…

Elles n’en sortent plus de leur mangeoire
Ni la nuit, ni le jour
Elles pansent derrière leurs mâchoires
Et toi, tu pestes et tu cours

Tu trimeras jusqu’aux heures où le purin s’égoutte
Tu videras toutes les fosses qu’elles mettront sous leur croupe
T’en passeras des nuits à exhaler dehors
C’est des truies…

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone