Chris Martin de Coldplay et le commerce équitable

Cet été, suivez notre série sur les chanteurs engagés pour la planète. Cette semaine, direction l’Angleterre avec les quatre membres du groupe Coldplay, et surtout son chanteur vedette Chris Martin. Tous militent pour un commerce mondial plus juste.

C’est en 1996 que Guy Berryman (basse), Johnny Bucklood (guitare), Will Champion (batterie) et Chris Martin (chant) se rencontrent. Coldplay est né. Depuis, quatre albums ont lancé le groupe sur la scène internationale (un nouvel album devrait sortir en fin d’année). Forts d’un tel succès, les artistes se mobilisent pour plusieurs causes sociales, avec, en tête, le commerce équitable.

« C’est vraiment scandaleux de constater l’écart qui existe entre le prix que nous payons dans les magasins pour des trucs comme le sucre, le café et le cacao, et ce que perçoivent les cultivateurs. » Dans une interview accordée à la revue anglaise The Big Issue Magazine en août 2003, Chris Martin s’explique sur les raisons qui l’ont poussé à lutter contre le dumping (vente d’un produit à un prix inférieur à son prix de revient), le non-respect des droits des travailleurs ou le non-partage des bénéfices.

Depuis 2002, le groupe Coldplay –avec en tête Chris Martin- soutient la campagne « Pour un commerce équitable » (Make Trade Fair) d’Oxfam International, un réseau de 15 organisations de solidarité internationale qui luttent contre la pauvreté, l’injustice et l’inégalité. Pendant toute la campagne, le chanteur arborait un tee-shirt « Make Trade Fair », inscrivant sur une de ses mains et sur son piano « MTF » (Make Trade Fair) et le symbole « = » (égalité). Le groupe s’investit lors des concerts Make Trade Fair, en chantant notamment leurs plus grands succès. Ici, le titre “In my place”.

Comment tout cela a-t-il commencé ? « Pendant l’enregistrement de notre album A Rush of Blood to the Head, Oxfam nous a demandé de nous impliquer dans une campagne pour améliorer les règles du commerce international et les conditions de travail dans le monde, confie-t-il à The Big Issue Magazine. A ce moment-là, je crois qu’on en avait assez de parler du groupe à longueur de journée, et on sentait qu’on devait s’impliquer dans quelque chose de positif et d’important, donc, ça tombait vraiment très bien. »

En 2002, Chris Martin se rend à Haϊti où il rencontre des cultivateurs de café et de riz. Il voit de ses yeux les conséquences des règles commerciales injustes« Les producteurs de riz s’efforcent de concurrencer les importations de riz américain, qui est vendu moins cher sur le marché local, poursuit-il. Et tout ça uniquement parce que les agriculteurs américains sont subventionnés et produisent trop. En plus, ils ne paient pas de taxes d’importation pour vendre sur le marché local. Le paysan haïtien, par contre, doit payer des tarifs élevés pour exporter vers l’Occident. »

Un an plus tard, en 2003, le groupe assiste au sommet de Cancun, au Mexique, où l’Organisation mondiale du commerce (OMC) devait faire le point sur l’avancement des négociations du Programme de Doha pour le développement, qui portait notamment sur l’amélioration de l’accès aux marchés pour les pays en développement. A cette période, Coldplay rencontre des cultivateurs de maïs mexicains et s’entretient même avec les ministres du Commerce présents.

En 2005, Oxfam America et Make Trade Fair envoient Chris Martin en Afrique, au Ghana…

Il explique dans cette vidéo (en anglais) que rien ne vaut le déplacement sur place pour voir en quoi les populations ont besoin du commerce équitable.

Qu’aimerait Chris Martin pour l’avenir ? « J’espère que les entreprises occidentales ayant des unités de production à l’étranger seront obligées d’améliorer leurs normes de qualité et les conditions de travail de leur main d’œuvre – tout le monde a entendu parler de l’exploitation que subissent les travailleurs. J’espère aussi qu’elles vont acheter les matières premières à des prix plus équitables. »

Plus récemment, en 2010, Coldplay a soutenu Oxfam lors d’un concert organisé pour aider les populations touchées par le séisme qui a frappé Haïti en janvier. Chris Martin a donné le blouson qu’il portait pendant la tournée « Viva la Vida » pour qu’il soit vendu sur eBay. Résultat des courses : 9,600 £ ont été récoltés au profit d’Oxfam.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone