NOUVEAU : le chewing-gum biodégradable

©shokLes américains le mâchonnent depuis plusieurs mois déjà. Rev7, le chewing-gum écolo, qui se désagrège en moins de 6 mois, débarque en Europe.

Mis au point par Revolymer, une PME britannique, spécialiste du polymère, cette nouvelle gomme disparaît totalement au bout de quelques mois contre 5 années en moyenne pour les autres. Rev7 est composé d’un polymère synthétique non adhésif et non résistant à l’eau, ainsi que d’un autre polymère hydrophile, c’est-à-dire qui aime l’eau et a tendance à s’y dissoudre. Tandis que les chewing-gums classiques sont composés d’un polymère synthétique qui absorbe très peu l’eau. Ce qui explique qu’ils soient si collants. Plus besoin de gratter pendant des heures, Rev7 se découle facilement de  toutes les surfaces : vêtements, dessous de chaussure et même moquette.

Un petit pas pour l’écologie©hypercatalecta

Avec 374 milliards de pastilles produites chaque année dans le monde, 3 millions de tonnes consommées et les trois quart jetés sur le bitume, les chewing-gums sont un fléau économique et écologique. Plusieurs villes dépensent chaque année des millions d’euros pour se débarrasser de ces résidus. Londres, en 2011, a lancé une opération de nettoyage longue de 17 semaines et déboursé 6 millions d’euros. En dix jours à peine, tout le travail accomplit était à refaire ! Pas étonnant, donc, que ce soit les britanniques qui aient mis au point cette gomme écolo. Même si l’idée, à l’origine, vient des mexicains qui ont inventé le Chicza, une gomme à mâcher bio, à partir de la sève de l’arbre sapotillier et qui se désagrège au bout d’un mois seulement.

Quoiqu’il en soit, en août 2012, la Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché. Revolymer a commencé à commercialiser son produit en Irlande et prévoit de le faire venir jusqu’à chez nous « as soon as possible » !

Cette chronique « Bonne Nouvelle » a été diffusée le lundi 4 mars 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.