Charlie Hebdo : « Nous sommes de la même planète ! »

Humeur de notre journaliste tourisme Jean-Michel Véry, qui connaît le journaliste écolo Fabrice Nicolino, grièvement blessé dans le massacre de Charlie Hebdo, ainsi que Mustapha Ourrad, correcteur au journal satirique, tombé sous les balles d’une Kalachnikov. Jean-Michel Véry a d’ailleurs participé à la correction du dernier numéro de Charlie et à l’hommage en live sur Mediapart

Fabrice Nicolino crédit Néoplanète

C’est facile d’être aimé par les gens qui vous lisent, chaque jour, chaque semaine, chaque mois. Parce qu’ils ont le sentiment de partager dans leur journal ou sur leur site web les valeurs d’un esprit, d’une culture, d’une planète à défendre, d’un pays ou d’ailleurs… Et seules les vraies valeurs résistent à l’acide d’un crayon HB ou à l’encre corrosive d’un plumier. Elles n’ont rien à craindre de la mise à l’épreuve par la parodie, la défiance ou l’ironie. Seules irrévérence, la moquerie, la provocation permettent de les dépoussiérer et de mettre en lumière celles qui méritent d’être respectées.

C’est ce qu’ont affirmé, le mercredi 7 janvier, au soir de l’attaque de Charlie Hebdo, les Français qui se sont réunis spontanément place de la République, à Paris. Une mobilisation confortée par les millions de marcheurs qui se sont rendus de la République à la Nation, au matin blême du 10 janvier, le lendemain de la prise d’otages de Dammartin et des assassinats de Vincennes. Dignes et solidaires, tristes et mélangés. Jeunes et vieux, citoyens et élus, imams, prêtres et rabbins, dans un moment de recueillement où sourdait une émotion lourde et partagée. Partout dans les villes et villages de France et des Dom-Tom, les rassemblements ont pesé pour mettre en exergue les valeurs des trois symboles gravés au fronton de nos mairies ou de nos écoles.

Un élan que n’auront pas entaché les tirs et les graffitis sur les mosquées ou les menaces nauséabondes sur les synagogues ou les écoles juives. Signes d’une confusion et d’une ignorance crasse de leurs auteurs, loin du trait de plume d’un Cabu ou d’un Charb.

Au regard de ces événements, à l’heure où les Français retrouvent les valeurs perdues du vivre-ensemble, renouent avec leurs kiosques à journaux, applaudissent leurs gendarmes, leurs policiers, on ne peut que se projeter dans cet élan fraternel et souhaiter l’apaisement. Sans aveuglement, mais sans amalgame, sur les réalités qui nous cernent. Et de faire nôtres les mots de l’écrivain Jean-Marie Le Clézio à sa fille : « Continuons à marcher dans nos têtes… »

Foule wikipédia

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Jean-Michel Véry

Guitariste, compositeur, après dix ans de bons et loyaux services auprès de musiciens comme Andy Chase, Laszlo de Trèbes ou Vivien Savage, il débranche pour le journalisme et collabore avec L’Optimum, Le Figaro, Politis… Un père anglais et une mère égyptienne, aux ascendances touaregs, lui confèrent génétiquement le goût du voyage. Il signe régulièrement la rubrique « tourisme » pour Néoplanète.