Dans le chanvre, tout est bon !

image chanvre wikipedia.orgAujourd’hui on va parler d’une plante qui a une réputation sulfureuse, info ou intox ? Les deux, mon capitaine !

Le-chanvre-La-reine-des-plantes-

 

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

Bien sûr, le chanvre est la plante mère de la marijuana, plante psychotrope utilisée depuis la nuit des temps, 10 000 ans, par bien des civilisations. On y a même recours aujourd’hui, en milieu hospitalier, à des fins thérapeutiques pour soulager les douleurs dues à la chimiothérapie par exemple. Mais c’est aussi une plante que l’on qualifie de « reine » des plantes, une ressource providentielle disaient les anciens !

Des ressources providentielles ?

Le chanvre se révèle être la plus écologique et polyvalente des plantes : elle pousse partout, des plaines jusqu’aux confins de l’Himalaya, sa culture ne nécessite aucun pesticide, insecticide ou fongicide ; elle a la capacité d’assainir les terres polluées par le cuivre, le plomb, le nitrate et les phosphates. Elle est très peu gourmande en eau (2 fois moins que le maïs) et son exploitation ne nécessite pas de labour. Que de qualités ! D’autant que ses vertus sont multiples par exemple, la graine de chanvre est plus facile à digérer que le soja, et c’était avec le chanvre que les plus pauvres fabriquaient leurs vêtements. C’est aussi une énergie renouvelable : le chanvre occupe la première place en production de biomasse ce qui permet de produire des biocarburants et c’est un remarquable producteur de cellulose, une des seules alternatives au plastique…

Une véritable panacée végétale !

D’où l’urgence de remettre le chanvre à sa place, sa place de plante à multiples usages : carburant, alimentation, papier, textile évidemment, mais aussi construction, isolant, et… médecine on l’a dit ; le chanvre n’est pas une plante magique, mais presque ! A lire d’urgence le livre de Alexis Chanebeau, chez Albin michel et à écouter son interview sur le site de Néoplanète.

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce lundi 28 octobre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.