Changer de vie, c’est possible ?

Arbon_cover_light C’est le rêve de nombreux Français et cela devient de plus en plus souvent une réalité : changer de vie !

 

Changer-de-vie-

 

 

Version écrite de la chronique, en collaboration avec Nathalie Cayzac

C’est une des chances que nous offre notre époque. Alors qu’avant on passait sa vie à faire le même travail -en général celui de son père-, marié avec la même personne dans le même endroit, aujourd’hui on peut décider de changer sa vie ! Les médias parlent régulièrement de ce phénomène de société et Challenge (s) nous montre le nombre de Français qui sautent le pas. Et ils ont raison car dans son livre, aux éditions Trédaniel, « Les 5 regrets des personnes en fin de vie », Bronnie Ware, une infirmière australienne, constate que le premier regret de ses patients en phase terminale est de ne pas avoir eu la force de vivre leur vie. Et d’avoir vécu celle que les autres leur avaient imposé. On revient à la fameuse phrase de Nietzsche « Deviens ce que tu es », plus facile à dire qu’à faire !

Et que font tous ces Français de leur seconde vie ?

Ils créent leur entreprise, partent à l’étranger, reprennent leurs études… au choix ! Leur but est toujours le même : réconcilier vie professionnelle et bien-être. Certains, chômeurs, vont partir en province pour vivre grâce à  un potager, d’autres repartent sur les bancs de l’école comme Claire de Saint Denis, avocate, qui a tout lâché pour faire des études de médecine comme elle en a toujours rêvé; il y a aussi Samuel et Vincent, anciens banquiers, aujourd’hui fabricants de chocolat au Viet-Nam ! Ou Jean-Pierre Arbon, Directeur d’une maison d’édition, devenu à 50 ans musicien et chanteur et qui a consacré un morceau à ce phénomène : « Peut-on être et avoir été ».

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce jeudi 12  septembre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.