Des championnats du monde de ski écolo

©prabio.devintart.comMais encore des efforts à fournir

Dans l’opinion publique, le sport a globalement tendance à ne pas être très « écolo »,  y compris au sein du milieu sportif lui-même. Une majorité d’organisateurs, de sportifs, de sponsors…ne comprennent pas encore bien les liens qui unissent le sport et écologie. Et pour cause, la France organise près de 2,5 millions de manifestations sportives par an, qui génèrent forcément des impacts environnementaux : déplacements des athlètes, déchets produits sur les sites des manifestations, restauration industrielle,  tonnes de papier imprimée, tee-shirts et autres objets souvenir, etc. Sans oublier la grande quantité d’énergie consommée pour l’éclairage, le chauffage des installations sportives, et bien sûr la construction de toujours plus d’infrastructures, qui parfois sont à peine réutilisées. Donc, applaudissons ces championnats du monde de ski nordique qui pour une fois montrent un vrai progrès sur la piste écolo !

Cette chronique « Environnement » a été diffusée le jeudi 28 février 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète les chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement » de Yolaine de la Bigne, enrichies de photos, de vidéos et de liens internet. 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.