Chambre d’hôte bio-végétarienne

Marche, bon air, cueillette et cuisine. Le bonheur si je veux !
Par Véronique Geoffroy, www.jemesensbien.fr

La maison de JoséphineIl est grand temps de penser à mes vacances, du moins à prendre un peu de repos. Direction les Hautes Alpes à la Maison de Joséphine perchée à Risoul, une bâtisse pleine de charme aux balcons fleuris comme on se l’imagine en montagne, qui invite à partir sur les sentiers découvrir le tempérament des fleurs et des plantes que les anciens du coin utilisaient pour se soigner.
J’y pose mon sac dans quelques jours, le temps de prendre le bon air, de goûter à l’harmonie qui exhale de ces lieux et de me convertir à la géo-biologie avec Yolaine et Philippe Maurel.

Un petit programme floral à souhait

Quatre jours à marcher 4 à 5 heures avec en moyenne 700 mètres de dénivelé. À arpenter le jardin alpin du Val d’Escreins et, en forme, à pousser jusqu’aux crêtes de Vars histoire de profiter de l’air et du panorama sur la vallée. À s’initier aux plantes d’altitude en allant au col de la Pousterie, l’œil posé sur le massif des Écrins. À faire la cueillette des plantes sauvages du parc régional du Queyras (chacun son panier) qui serviront à la préparation du dîner. Et lors d’une randonnée vers le Châlet de Tramouillon et le col de Val haute, à ramasser « les simples » pour en faire des tisanes qui jadis permettaient à nos aïeux de lutter l’hiver contre les coups de froid, les bosses, les plaies et les fièvres…

A partir de 330 € par personne en demi-pension 4 jours/3 nuits.
La Maison de Joséphine : 04 92 45 28 01. www.montagne-liberte.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone