Bientôt des cargos écolos ?

wikimedia commonsLes transports maritimes mettent le cap sur les énergies vertes ; faute de pétrole les bateaux deviennent écolo, bien obligé !

Des-cargos-carburent-au-rhum-

 

 

Version écrite de la chronique

C’est d’autant plus important que la quasi-totalité de nos produits sont acheminés par cargos. Mais aujourd’hui ce trafic a un prix: celui du carburant certes mais surtout celui des répercussions environnementales : émission de gaz à effet de serre et désastre écologique liés aux navires obsolètes et aux naufrages. Les énergies renouvelables apporteraient un vent nouveau: peu polluantes elles permettraient d’économiser 50% à 90% de carburant. Du coup les ingénieurs surfent sur la vague. En Autriche par exemple un marin a remis à flot un vieux deux-mâts. A son bord, du rhum et du chocolat en provenance des Caraïbes. Au Pays-Bas des architectes projettent la construction d’un cargo hybride. 4 voiles et un moteur, l’Ecoliner ira aussi vite qu’un cargo standard exception faite qu’il consommera jusqu’à 90% de carburant en moins.

Pourquoi le transport maritime vire-t-il de bord si soudainement? Le secteur ne s’en préoccupait pas tant que ça il y a peu.

Les ingénieurs ne manquent pas d’idées mais leurs projets cherchent toujours preneurs. L’industrie maritime c’est 100 000 bateaux qui arpentent régulièrement les océans. Cela représente 3% des émissions de CO². En 2050 ce sera le double. Il est donc urgent de réviser nos modes de transports. Et pas seulement sur les océans. Dans l’aéronautique, on en a déjà parlé, on s’interroge de plus en plus sérieusement sur des carburants moins polluants. Et les voitures ont déjà pris la piste de l’électrique. Il y a encore beaucoup à faire mais au moins et petit à petit on en prend conscience.

La chronique « Environnement » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 10 janvier 2014 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.