Des caresses et des plantes

molife-loi-185-029_A5On les savait mélomanes et sensibles à la voix humaine mais il paraît que les plantes aiment aussi les caresses

 

Des-caresses-et-des-plantes-

 

Version écrite de la chronique, collaboration: Nathalie Cayzac

C’est une bonne nouvelle pour tous ceux qui n’ont pas la main verte! Le résultat d’une étude menée par une équipe de chercheurs internationaux vient d’être publiée dans la très scientifique revue BMC Plant Biology et le Parisien s’en fait l’écho. D’après les conclusions de ces chercheurs, en frottant délicatement les feuilles des plantes entre le pouce et l’index, on active un mécanisme de défense inné. Ces quelques minutes de tendresse rendraient les plantes plus résistantes aux maladies en augmentant leurs défenses immunitaires…

Un peu de tendresse dans ce monde végétal,  mais comment ça marche ?

Les caresses déclenchent une série de changements internes qui accentuent la perméabilité des feuilles à l’oxygène et leur imperméabilité aux molécules nocives…De toute façon, il n’est pas nécessaire d’être jardinier ou psy pour savoir que les caresses sont indispensables à l’épanouissement des plus faibles, les plantes, donc, les animaux bien sûr mais aussi et surtout nos p’tits bouts.

La caresse joue un rôle important dans les échanges parents-enfants

De nombreuses études ont prouvé depuis longtemps l’impact du massage dans le développement psycho-affectif des petits et, dans certains pays, c’est devenu un art, comme en Inde par exemple; d’ailleurs, tout le corps de bébé est une invitation à le toucher : il frétille sous les chatouilles, s’apaise sous le massage et s’endort sous la caresse. Alors, parents, touchez et caressez votre bébé le plus souvent possible. Et n’oubliez pas votre amoureux ou votre amoureuse! Quand on est grand aussi on a besoin de caresses… n’est-ce pas ?

La chronique « Bonne Nouvelle » de Yolaine de la Bigne sur ce sujet a été diffusée ce vendredi 4 octobre 2013 sur Europe 1. Retrouvez chaque jour sur Néoplanète ses chroniques « Bonne Nouvelle » et « Environnement », enrichies de photos, de vidéos et de liens Internet.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Yolaine De La Bigne

Femme en or de l’environnement en 2007, journaliste de presse écrite et radio, auteur de plusieurs livres, elle a été une des premières « rurbaines » à habiter entre Paris et la campagne. De sa collaboration avec Nicolas Hulot pour Ushuaia et Allain Bougrain Dubourg, en passant par le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher, la création de Fêt Nat’ en 2006 ( fête de la nature et de l’écologie ), Yolaine renforce son engagement personnel à travers le lancement de l’agence de presse Kel Epok Epik et de Néoplanète.